Science et société

Valorisation et partenariats économiques 

 

La MMSH a placé la valorisation et les partenariats socio-économiques au cœur de l’activité de son activité. Dans un contexte fortement incitatif, conditionné par la politique de de nos tutelles, le CNRS et Aix-Marseille Université, elle a déjà été force de proposition dans les salons de la valorisation Innovative SHS, la Semaine AMU/Entreprises, et a initié un rapprochement avec la SATT Sud-Est. En plus de ces actions, elle s’est attachée à développer des initiatives en mesure de valoriser les résultats des équipes associées, en collaboration avec les collectivités locales (régions, département, communes, intercommunalités…) et des entreprises régionales, voire nationales ou internationales. La MMSH est par ailleurs en train de mettre en place une cartographie des actions menées et des projets à soutenir à la MMSH (USR et Unités associées).

 

Culture scientifique

 

La culture scientifique est un enjeu de société majeur : elle aide le citoyen à comprendre le monde dans lequel il vit et à se préparer à celui de demain. Elle inscrit la science dans la société en favorisant les échanges, en partageant les savoirs et en éduquant à une citoyenneté éclairée et active. Elle intéresse également les collectivités territoriales.

A la MMSH, le service dédié pilote une politique de culture scientifique destinée à toutes sortes de publics, en coordination avec l’ensemble des laboratoires associés ainsi qu’avec ses partenaires issus du monde culturel, associatif et territorial. La politique de la Maison se déploie dans trois directions : une offre événementielle inventive, une démarche collaborative et partenariale, la mise à disposition de ressources pédagogiques.

5e édition du Festival des Sciences et des Arts (Jeu de l’Oie) : l’appel est ouvert
Thématique "Corps-à-corps"

Du 19 au 21 septembre 2024 à Aix-en-Provence et à Marseille, la 5e édition du Festival des Sciences et des Arts (Jeu de l’Oie), ouvrira le dialogue sur la place donnée à nos corps dans des sociétés en plein changement.

Les corps sont devenus objets de sollicitation dans tous les domaines de notre quotidien, médicaux, sportifs, éducatifs, religieux, esthétiques ou politiques. Plus que jamais, les corps renseignent sur les formes de différenciation (vêtements, pilosité, tatouage), interrogent les limites juridiques de nos vies (euthanasie, clonage), questionnent les enjeux génétiques (ADN) ou les innovations technoscientifiques (IA, robotique, transhumanisme).

Si l’on en juge par les publications récentes en philosophie et en sciences sociales ou les recherches en biologie et en neurosciences, la question du corps ne cesse de gagner du terrain. Elle n’est pas dissociée par ailleurs de l’héritage d’une dualité entre le corps et l’esprit qui désormais, dans les sociétés occidentales, cède le pas à une conception davantage organique et charnelle. Intuitivement, on perçoit nos corps comme une évidence, une enveloppe palpable et sensible qui coïncide avec nos intimités. Mais loin de cette appréhension immédiate, les corps interrogent des modèles culturels et des normes sociales du temps. A l’interface entre le biologique et le social, les corps sont devenus aujourd’hui les lieux d’affirmation essentiels des goûts, des plaisirs, des expressions artistiques ou performances sportives, comme des limites individuelles. Pour autant, les corps révèlent aussi, face aux maladies, et aux conflits, les vulnérabilités, les solidarités et les interdépendances des sociétés.

Le Festival des Sciences et des Arts invitera à prendre, le temps d’un « Corps-à-Corps », la mesure des rencontres initiées par ce thème, entre toutes disciplines confondues et reliées à cette occasion. Le Festival favorisera les exemples qui s’ancreront dans les espaces méditerranéens et africains ou qui déploieront des regards comparatifs.

Porté par la Mission Interdisciplinarité(s) d’Aix-Marseille Université, le Festival offre un espace d’expérimentation à l’entrecroisement des disciplines. Expérience scientifique tout autant qu’artistique, il cherche à réunir, chaque année, à la rentrée universitaire, étudiants, enseignants, chercheurs, artistes, journalistes et tout public curieux et soucieux de mieux comprendre le monde. La précédente édition a rassemblé plus de 3000 participants, avec deux journées déployées au Mucem et à La Criée.

 

Date de clôture de l’appel à propositions : 5 avril 2024
Pour plus de précisions : mint-contact@univ-amu.fr
Illustration : Photo du concert de Yuksek, le 15 septembre 2023 au Mucem, lors de la précédente édition. Crédit Eléa Ropiot
Berlinale 2024 : « Direct action », sélectionné pour la compétition internationale, est récompensé
Prix du meilleur film, dans la section Encounters

Dans la section Encounters, plusieurs productions ou coproductions françaises ont été récompensées.

Parmi elles le documentaire franco-allemand Direct Action a été honoré du prix du Meilleur film.

Voir le Palmarès

 

Du 15 au 25 février, le festival du film international de Berlin organisait sa 74e édition.Parmi les vingt longs métrages de la sélection, quatre productions françaises étaient au programme. Parmi eux figure Direct action, film documentaire de Guillaume Cailleau et Ben Russell (chercheur associé à l’IDEAS dans le cadre de la chaire A*Midex ANFAA).

 

Direct action – Sélection Berlinale 2024 – Première mondiale

Film documentaire germano-français de Guillaume Cailleau et Ben Russell

Durée : 3h 36 minutes

Distribution : Shellac – Coproduction : CaSK Films

Année de production: 2024

Résumé :

» À Notre-Dame-des-Landes, le quotidien d’une des plus importantes communautés d’activistes de France. Grâce à sa radicalité et son organisation, elle dessine les contours d’un monde possible, d’une utopie ou d’une échappatoire à la crise environnementale. »

 

Ben Russell est un artiste américain né en 1976. Son cinéma, souvent considéré comme expérimental, se situe plutôt du côté de la non-fiction : c’est que Russell, s’intéressant aux mythes et aux rituels des sociétés, a déjà matière à fiction !Son œuvre, en filiation avec le cinéma de Jean Rouch, intègre des éléments ethnographiques et des théories critiques. Russell, à travers son art (performances, installations et cinéma), explore l’histoire et la sémiologie de l’image en mouvement et désigne son travail comme « une ethnographie psychédélique ».Ses films ont été primés dans un grand nombre de festivals internationaux ; il a notamment reçu en 2008 la prestigieuse bourse Guggenheim et en 2010 le prix FRIPESCI. Son travail à été exposé et diffusé dans des lieux tel que le Centre George Pompidou, le Musée d’art contemporain à Chicago et le festival du film de Rotterdam.(Source : Tënk)

Ben Russell est par ailleurs chercheur associé à l’IDEAS (AMU-CNRS) dans le cadre de la chaire A*Midex ANFAA (Alternative Narrative Forms in Audiovisual Anthropology) d’Aix-Marseille Université.

Illustration : Direct action – © Shella – CaSK
Fête de la science : l’appel 2024
"Faites des sciences humaines !" - Appel MMSH 2024

Fête de la science 2024 : l’appel national est lancé ! Et dans son prolongement, l’appel à participer à la 4ème édition de « Faites des sciences humaines ! » l’événement 100 % scolaire et intra muros de la MMSH !

Chaque année, pour la Fête de la science, la MMSH mobilise ses forces et ses talents pour

  • proposer aux scolaires une opération d’envergure sur mesure
  • contribuer à une meilleure connaissance de notre site et de nos disciplines de recherche
  • contribuer à la diffusion et à l’appropriation des connaissances
  • en privilégiant l’immersion et l’expérimentation.

A cet effet est organisée la manifestation » Faites des sciences humaines ! « qui verra en 2024 sa 4ème édition.

Cette journée se déroulera le 4 octobre 2024 dans l’enceinte de la MMSH, de 9h à 16h30. Le programme, interdisciplinaire à l’image de notre maison, sera élaboré sur la base des propositions des laboratoires.

Comme chaque année, l’équipe de coordination se tient à la disposition des chercheurs pour les accompagner et les soutenir dans leurs projets de médiation.

 

Comment participer

En renseignant et renvoyant le formulaire joint.

 

Informations et contacts

Sylvie Laurens et et Patricia Zuntow

sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

patricia.zuntow[at]univ-amu.fr

mmsh-contact[at]univ-amu.fr

 

Liens utiles

L’appel MMSH 2024

Le formulaire de réponse

L’appel régional dans lequel s’inscrit notre action

 

Autres dispositifs à votre disposition

La Fête de la science, c’est aussi l’occasion de participer à d’autres actions sur l’ensemble du territoire (animer un stand sur un Village des Sciences ; Intervenir dans un établissement scolaire avec Sciences dans les classes ; Accueillir du public au sein de votre labo ; Participer à l’élaboration de supports de médiation pour valoriser vos recherches ; Proposer du contenu dans les médias partenaires de la manifestation dans la région) : faites-nous savoir si vous êtes intéressé.e par une ou plusieurs de ces actions.

Sans oublier l’Hackathon de la Fête la science (19 avril 2024), ouvert à tout chercheur de la région sur inscription auprès de l’association Les petits débrouillards.

 

Retour sur l’édition 2023

Fête de la science 2023 à la MMSH

Fête de la science 2023 : l’appel
Les laboratoires SHS, acteurs de la Fête de la science

La Fête de la science se déroule partout sur le territoire entre les 6 et 16 octobre 2023. Comme chaque année depuis 2012, la MMSH inscrit son action dans la programmation départementale et régionale coordonnée par l’association Les Petits débrouillards et soutenue par le Réseau Culture Science Provence-Alpes-Côte d’Azur.

1/ Notre événement phare à la MMSH : « Faites des sciences humaines ! » (3e édition), le 6 octobre

L’action « Faites des sciences humaines ! », nouvelle formule 100 % dans les murs et 100% scolaire, voit en 2023 sa 3ème édition.

En ciblant particulièrement le monde scolaire la MMSH répond à sa mission de partager les savoirs avec les plus jeunes et de susciter des vocations scientifiques. En ouvrant ses portes elle porte un engagement fort en direction des établissements de quartier et de proximité. Cette manifestation est enfin une formidable occasion de valoriser les disciplines, activités, espaces de travail et productions à vocation pédagogique des dix laboratoires associés, réunis dans un même élan de diffusion des connaissances et de leur passion pour les métiers scientifiques.

Toutes les disciplines étudiées au sein de la MMSH et tous les laboratoires sont concernées.

 

Vous souhaitez participer ? Envoyez-nous vos propositions !

Formulaire de réponse

 

Coordination générale Fête de la science pour la MMSH – Édition 2023

Sylvie Laurens (UAR 3125 MMSH) & Patricia Zuntow (TDMAM)

Nous contacter : mmsh-contact[@]univ-amu.fr

retrouvez l’appel à participation ici

La MMSH et les laboratoires associés, acteurs de la Fête de la science depuis 2012

 

 

Délos et ses pierres : la fabrique d’une ville antique
Exposition itinérante

Du 5 février au 24 mars 2024

Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme – Grand Hall (bât A-B) et Salle de convivialité (bât C)

Entrée libre (dans la limite du plan Vigipirate en vigueur)

 

 

« Délos et ses pierres : la fabrique d’une ville antique »

 

Présentée en avant-première du 1er octobre 2023 au 28 janvier 2024 à la villa Kérylos, l’exposition prolongeait jusqu’à nos jours le lien unissant l’île de Délos à la villa Kérylos.

 

Dans le sillage de la villa Kerylos, la MMSH est heureuse d’accueillir à son tour pour plusieurs semaines cette ambitieuse exposition, dont le commissariat est assuré par Jean-Charles Moretti et Stéphanie Zugmeyer, membres de l’Institut de recherche sur l’architecture antique (IRAA) et de l’équipe scientifique à l’origine du projet.

 

L’exposition s’appuie sur les résultats d’un programme de recherche soutenu par l’Agence nationale de la recherche qui a réuni entre 2018 et 2023 des chercheurs de cinq institutions dont : l’IRAA, l’IMPMC (Institut de Minéralogie, de Physiques des Matériaux et de Cosmochimie), l’ISTeP (Institut des sciences de la terre de Paris), le Centre Alexandre-Koyré et l’École française d’Athènes.

 

Les objectifs scientifiques consistaient à étudier la formation géologique de l’île, à retracer l’histoire de l’intérêt suscité par ses pierres, à identifier les carrières ainsi qu’à déterminer l’origine des pierres importées.
Pour illustrer cette démarche, l’exposition prend l’exemple de quatre édifices représentatifs de l’architecture de Délos : un bâtiment construit par les Naxiens au VIe siècle av. n.è., le temple d’Apollon mis en chantier par les Déliens au Ve av. n.è., un portique offert par un roi de Macédoine au IIIe av.n.è. et enfin une maison construite au IIe av. n.è.

 

Richement illustrée de photographies, de plans et de relevés, l’exposition propose également : un film de 10 minutes consacré au travail des chercheurs, sur le terrain comme en laboratoire, des échantillons de roches, ainsi que des contenus numériques.

 

L’exposition interroge les relations des sociétés à leur environnement naturel. Elle aborde l’architecture et la ville antique au gré des critères techniques, économiques et esthétiques qui ont conduit à choisir soit l’économie locale soit le marché international.

 

L’équipe

 

Commissariat scientifique : Jean-Charles Moretti (CNRS-IRAA),Stéphanie Zugmeyer (AMU-IRAA)

Textes des panneaux : Virginie Mathé (UPEC-CRHEC), Jean-Charles Moretti et Violaine Sautter (CNRS-MHMN), avec la collaboration de Marie-Noëlle Bourguet (CAK), Christian Gorini (Sorbonne Université)-ISTEP) et Isabelle Moretti (UPPA).

Contenu de la table numérique : Rébecca Attuil

Film et capsules numériques : Joseph Ballu (EFE), Christian Duuy (MSH Lyon Saint-Étienne)

Dessins des panneaux 13 et 23 à 25 : Anna Papadopoulou

Carte des panneaux 2, 19 à 22 et 27 : Y. Boyer, Jeanne Capelle, Corentin Houzé Joly

Outils d’extraction et de taille de pierre : Josette Gros, Pierre Pellegrin, Maurice Turc

Conception graphique : Thierry Badin

Traduction en langue anglaise : Shannon de Viviès

 

L’exposition a bénéficié du soutien notamment de

 

Agence nationale de la recherche

Aix-Marseille Université (bourse de culture scientifique)

Centre Alexandre Koyré

Centre culturel hellénique

Centre de recherche en histoire européenne comparée

Centre des monuments nationaux

Centre national de la recherche scientifique

Consulat général honoraire Grèce à Monaco

École française d’Athènes

Institut ARKAIA

Institut de France

Institut de Minéralogie, de Physiques des Matériaux et de Cosmochimie

Institut de recherche sur l’architecture antique

Institut des sciences de la terre de Paris

Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme

Museum national d’Histoire naturelle

République française

Villa Kérylos

 

 

Contacts

stephanie.zumeyer[at]univ-amu.fr

jean-charles.moretti[at]univ-amu.fr

sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

 

 

L’exposition sera l’occasion d’une visite-conférence (précisions à suivre prochainement).

Destinée à toucher un large public, elle poursuivra son itinéraire notamment à l’Université de Pau, à la MSH Lyon-Saint-Étienne, au Musée de la bourse de Marseille ….

 

 

Illustration : Portique de Philippe V (fin du IIIe av. J.-C.) à Délos : colonne et marbres gris des carrières de la ville de Philippes en Macédoine. Copyright EFA-GAD

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ville, transition démocratie. Répolitisation – Repolitisation ?
Journée d'étude de l'Observatoire Ville en Transitions (OVT) de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme (MMSH)

Grand Amphi de la MMSH – Contact : Alexandre Grondeau – alexandre.grondeau[at]univ-amu.fr

Présentation

Dans un monde et des villes en pleines transitions (écologiques, sociales, économiques, technologiques, territoriales, politiques…), la question de la démocratie locale et de l’implication citoyenne est un enjeu vital pour nos sociétés. Face à une abstention et un vote blanc grandissant, les tentatives de mobilisation politique, institutionnelles comme citoyennes, sont multiples, à toutes les échelles territoriales et possèdent des impacts plus ou moins effectifs. Les objectifs de transition urbaine impliquent pour les groupes sociaux et les collectivités locales d’autres manières de produire et de pratiquer la démocratie. L’Observatoire Ville en transitions, lancé par la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, a vocation à appréhender et à questionner ces tendances émergentes ou plus affirmées. Cetteseconde journée d’étude « Ville, Transitions et Démocratie » sera l’occasion de faire dialoguer société civile, collectivités locales, secteur associatif, experts universitaires et acteurs des transitions autour d’exemples opérationnels et d’expériences concrètes.

Présentation

Dans un monde et des villes en pleines transitions (écologiques, sociales, économiques, technologiques, territoriales, politiques…), la question de la démocratie locale et de l’implication citoyenne est un enjeu vital pour nos sociétés. Face à une abstention et un vote blanc grandissant, les tentatives de mobilisation politique, institutionnelles comme citoyennes, sont multiples, à toutes les échelles territoriales et possèdent des impacts plus ou moins effectifs. Les objectifs de transition urbaine impliquent pour les groupes sociaux et les collectivités locales d’autres manières de produire et de pratiquer la démocratie. L’Observatoire Ville en transitions, lancé par la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, a vocation à appréhender et à questionner ces tendances émergentes ou plus affirmées. Cetteseconde journée d’étude « Ville, Transitions et Démocratie » sera l’occasion de faire dialoguer société civile, collectivités locales, secteur associatif, experts universitaires et acteurs des transitions autour d’exemples opérationnels et d’expériences concrètes.

 

Programme

9h15 Accueil

9h30 Introduction par Alexandre Grondeau, Professeur des Universités, Directeur adjoint du Laboratoire TELEMMe, UMR 733, AMU-CNRS, co-fondateur Observatoire Ville en Transition, MMSH

  • 9h45 : Jonathan Durand Folco, Professeur adjoint à l’École d’innovation sociale Élisabeth-Bruyère, Université Saint-Paul (Ottawa), Entre municipalisme et capitalisme algorithmique : quel avenir pour la démocratie urbaine ?
  • 10h30 : Virginie Tisserant, TELEMMe, AMU-CNRS, L’émergence des partis-mouvements (2008-2021) et relation aux changements démocratiques actuels

11h Table-ronde : Transition et démocratie, expériences croisées

  • Nicolas Frachon, chef de mission du Conseil de développement de la Métropole Aix-Marseille-Provence (AMP), Méthodologie et premiers résultats du Comité de développement de la métropole AMP)
  • Louise Guillot, Chargée de mission Ville de Marseille, Modernisation administrative et démocratie citoyenne à Marseille
  • Céline Leny, Directrice relations citoyens proximité, ville d’Aix-en-Provence, Démocratie locale et engagement municipal à Aix-en-Provence
  • Mathilde le Ficher, co-directrice de l’association compagnie des rêves urbains, Concertation citoyenne dans la ZAC de la Capelette

12h30 Conclusion

 

Appel à participation : Journées Européennes de l’Archéologie de Marseille 2024
Une édition qui fera le pont entre mondes anciens et monde contemporain

La prochaine édition des Journées Européennes de l’Archéologie se déroulera du 14 au 16 juin 2024.

 

Pilotée par l’Inrap sous l’égide du Ministère de la culture, cette manifestation rayonne à travers les territoires. Depuis 2014, l’Inrap, la MMSH et la Ville de Marseille organisent, en partenariat, les Journées Européennes de l’Archéologie de Marseille. Lors d’éditions précédentes, le dispositif marseillais a accueilli jusqu’à 17.000 visiteurs en trois jours.

Retour en chiffres et en images sur l’édition 2023

 

En 2024, une thématique-passerelle entre passé lointain et monde contemporain

 

Le présent appel s’adresse aux laboratoires MMSH avec une spécificité née du désir des organisateurs : s’inscrire dans l’actualité des Jeux Olympiques. L’occasion d’explorer avec les publics la place et la perception du sport, des jeux et du spectaculaire (pratiques, représentations, lieux patrimoniaux …), à travers le temps.

 

La pratique sportive occupe une place de choix dans le monde antique comme dans les mondes moderne et contemporain, tant dans la pratique que dans l’urbanisme ou la vie quotidienne. Avec quelles permanences et quelles singularités ? L’étude de l’un peut-il nous aider à mieux appréhender l’autre ? Que recouvre la pratique sportive avant l’avènement du « sport » moderne au XIXe siècle ? Avec quelles nuances et singularités ? La pratique de l’exercice physique ou le culte du corps visent-t-ils, selon les époques et les cultures, à l’accomplissement ou au dépassement de soi ? Quels sont leurs liens avec les enjeux politiques, religieux, sociétaux ? Quels étaient les lieux dédiés à la pratique du corps en mouvement, des jeux, concours et compétitions et qu’ont-ils de commun ou de singulier confrontés à ceux d’aujourd’hui ? Avec quelle dimension sociale ? Dans la meilleure compréhension et dans la confrontation aux stéréotypes, quel rôle joue aujourd’hui la recherche, par l’étude des textes, du bâti, du matériel, ou encore par l’archéologie expérimentale ou les restitutions ?

Pour peu qu’elles résonnent avec certains de vos travaux de recherche, ce sont ces similitudes ou différences de représentation et de perception du corps à travers le temps et les territoires que nous vous invitons à mettre en avant à l’occasion des prochaines Journées Européennes de l’Archéologie.

Toute proposition d’action (atelier pédagogique, jeu, performance science et art, … ), qui vous semblera pouvoir entrer dans ce champ thématique et rejoindre l’important dispositif appelé à être déployé en différents lieux de Marseille, est bienvenue en réponse au présent appel.

Les actions proposées devront privilégier l’interaction avec les publics (scolaires et/ou grand public).

 

Formulaire de réponse

Joint à cet article et téléchargeable (au format .doc), il est à renvoyer à : sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

 

 

Parmi les lieux mobilisés pour accueillir cette manifestation :

 

La Vieille Charité

Le Musée d’Histoire de Marseille

le Museum

La Bibliothèque de l’Alcazar

Le Baou de Saint Marcel

Saint Victor

 

 

 

Illustration : Bas : Jeux de balle, couronne et palme de la victoire, mosaïque, Ville del Casale, Piazza Armerina, Sicile. Domaine public. Source Wikimedia commons : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Villa_del_Casale_-_mosaique_femme_sport.jpeg ; Haut : départ d’une course sur le vélodrome Magnan dans les années 1920. Coll. particulière. D.R. Source : Tepas :

 

 

 

Musées dans la ville et dans l’histoire
Table ronde

Table ronde organisée par la MMSH, les Instituts Arkaia et SoMum,

en partenariat avec l’association des Amis de l’École française de Rome (AMEFR)

Vendredi 17 novembre 2023, de 14h à 17h – MMSH, Aix-en-Provence

(bâtiment C, salle Germaine Tillion)

  • En présentiel

Sur inscription uniquement, dans la limite des places disponibles*

S’INSCRIRE

* Dans le cadre de l’application des consignes AMU en contexte de plan Vigirate renforcé, les identités sont susceptibles d’êtres contrôlées à l’entrée. Nous vous prions par avance de bien vouloir nous en excuser.
  • À distance :

Quelles relations les musées entretiennent-ils avec les villes qui les abritent ?

Les musées peuvent rassembler et mettre en scène des productions artistiques, archéologiques, documentaires en relation avec le passé, la puissance, la fonction ou les connexions présentes d’une ville donnée, tout ce qui constitue son identité urbaine.

Ils ont aussi parfois un rapport avec l’espace urbain, documentant in situ des objets ou des faits remarquables en s’appuyant notamment sur les technologies virtuelles relayant les traditionnelles « plaques des rues ».

Enfin nombre de musées entretiennent désormais une relation forte avec les populations, qu’elles soient natives de la ville où ils sont implantés, immigrées, de passage ou installées, en proposant de constituer les collections par des dons illustrant le rapport des individus à la ville. De plus, le rôle pédagogique du musée est valorisé, ainsi que l’interaction avec les publics sensibilisés non seulement aux évolutions historiques mais aussi au rapport avec le présent et le futur.

 

Il convient de questionner ces différentes missions comme outils générateurs d’identité commune et partagée par différents acteurs (pouvoirs publics, experts, chercheurs, acteurs culturels, étudiants ou population). Le musée parvient-il vraiment à rassembler ? Comment le musée dans la ville, dans ses relations avec la ville, peut-il réussir à atteindre cet objectif ? Ou plutôt à rendre compte des lignes de clivage, des aspérités, des inimitiés ? Est-il un « entrepreneur de mémoire » spécifique ?

Telles sont quelques-unes des questions que cette rencontre, destinée aux représentants de la société civile dans son ensemble tout autant qu’à la communauté scientifique abordera. Le propos se centrera sur deux villes, Marseille et Rome, au passé ancien et à forte attractivité touristique, de longue date pour Rome, de manière plus récente pour Marseille, qui s’adressent à deux types de public bien différent, la communauté des habitants et les étrangers curieux de trouver des clés pour découvrir la ville et sa civilisation.

La table ronde, animée par Catherine Brice, professeure émérite d’histoire contemporaine à l’Université Paris-Est-Créteil, fera intervenir Alessandro D’Alessio, directeur du Parc archéologique d’Ostie antique ; Fabrice Denise, directeur du Musée d’Histoire de Marseille, Conservateur en chef du Patrimoine ; Nicolas Misery, Directeur des musées de Marseille, Conservateur du Patrimoine ; Stéphane Verger, directeur du Musée National Romain, directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études.

Une large place sera faite aux échanges avec la salle.

 

Responsable scientifique : Catherine Virlouvet (CCJ)

Communication : Sylvie Laurens (MMSH)

Contact e/ Plus d’informations : Stéphanie Guillet (ARKAIA)

stephanie.guillet[at]univ-amu.fr – +33 (0)4 13 94 21 27

 

Illustration : Discobole Lancelotti, collection of Massimo-Lancelotti. Domaine public. Source wikimedia : /wiki/File:Discobolus_Lancelotti_Massimo.jpg/wiki/File:Discobolus_Lancelotti_Massimo.jpg

 

Les silences, témoignages du trauma colonial algérien
Exposition et séminaire

 

Information de la direction de la MMSH du 18 octobre, en lien avec le renforcement du plan Vigipirate

Compte de l’évolution de la situation et en conformité avec les préconisations et décisions du président d’AMU Eric Berton, nous vous informons que les visites du 19 octobre de l’exposition temporaire sont désormais strictement limitées aux personnels et membres des laboratoires du site, sur présentation du badge d’accès prévu à cet effet (à l’exception des personnalités extérieures et membres invités par la direction).

_____________________________________________

 

Du mardi 17 octobre au jeudi 19 octobre 2023, la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme (MMSH) à Aix-en-Provence accueille l’événement Arts-Sciences « Les silences, témoignages du trauma colonial algérien ».

Après une première journée (ce mardi 17 octobre) réservée aux étudiants de l’École d’Art d’Aix, nous rappelons que deux temps forts sont proposés, à toutes et tous, à la MMSH ces mercredi et jeudi

Le jeudi 19, afin d’optimiser votre visite des installations et projection qui composent l’exposition temporaire, nous vous proposons des créneaux horaires (voir ci-après).

Séminaire – mercredi 18.10.2023


14h>18h – Amphithéâtre Tillion, MMSH

Introduction de Sophie Bouffier, animation par Karima Dirèche, avec la participation de Véronique Ginouvès

  • Jérémie Nicolas, Haraka, Le silence testimonial comme objet d’écoute et moyen de création, le cas des harkis
  • Sara Lehad, Immemorial Echoes, Le silence amplifié comme une supplémentarité originelle en contexte postcolonial : à l’écoute d’un matrimoine sonore kabyle

 

Table ronde « Traces et silences dans la recherche en cours »

animée par Giulia Fabbiano

  • Amandine Peyraud–Mamys, Mémoire et silence d’État : les femmes de harkis de l’atelier de Lodève
  • Chloé Saussereau, Des familles déshéritées : les intimités des harkis de Mas-Thibert de 1962 à nos jours
  • Inès Atek, Défaire les silences. La construction d’un récit familial fondateur

Suivre à distance : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/83094789630?pwd=VHJramM3WGtNbUZVV0UxTnlOUWEyUT09

  • Exposition temporaire – jeudi 19.10.2023 – Programme détaillé

Matin

10h : Jérémie NicolasHaraka – Installation sonore, 2021 (salle de convivialité, Bâtiment C, MMSH)

10h30 : Sara LehadImmemorial echoes – Pièce électroacoustique, 2023 (salle de convivialité, Bâtiment C, MMSH)

Après-midi

14h : Jérémie NicolasHaraka – Installation sonore, 2021 (salle de convivialité, Bâtiment C, MMSH)

14h30 : Sara LehadImmemorial echoes – Pièce électroacoustique, 2023 (salle de convivialité, Bâtiment C, MMSH)

15h : Sophie Mendelsohn et Giulia FabbianoAn-harkie – Film, 2022 (salle Seurat, Phonothèque, MMSH)

 

16h à 18h : visite réservée aux membres du conseil scientifique de la MMSH

 

L’organisation de cet événement a lieu dans le cadre du projet « Les harkis et le trauma colonial algérien : Faire entendre les silences de voix », faisant suite à un appel à projet de la MSH Paris-Nord 2022-2023. Ce projet inter-MSH qui regroupe trois structures du réseau : la MSH Paris-Nord, la MMSH et la MSH Sud, a pour premier objectif de valoriser l’installation sonore Haraka de l’artiste-chercheur Jérémie Nicolas, dont un des processus de création a été d’écouter les archives orales, notamment particulièrement le corpus d’enquêtes de Grégor Mathias « Récits de vie de harkis » conservé dans la phonothèque de la MMSH, afin d’en isoler certains silences, de les musicaliser et de les faire résonner à travers un dispositif d’écoute occlusif en acier. Créée dans le cadre d’une thèse de recherche-création menée à Paris 8 sous la direction d’Anne Sèdes, cette installation, d’abord exposée à la MSH Paris-Nord, fait escale en région sud et en Occitanie, à la MMSH puis au mémorial du camp de Rivesaltes. L’occasion de ce parcours multi-site est aussi celle de faire se rencontrer le monde universitaire autour des questions posées, en mettant au cœur de l’action l’apport de la création artistique. Un parcours d’exposition présente deux autres œuvres, le film An-harkie, porté par la psychanalyste Sophie Mendelsohn et l’anthropologue Giulia Fabbiano, qui questionne l’ordre du discours et ses contradictions, et la pièce électroacoustique Immemorial echoes de l’artiste-chercheuse Sara Lehad, qui défend la notion de silence amplifié et sa mise en forme dans l’écoute comme un cri.

A lire

le dossier de présentation

Lettre de la MMSH n°5

Illustration : Jérémie Nicolas et son installation Haraka à la MMSH. Photo : S. Laurens, CNRS, pour MMSH AMU/CNRS. 2023
La MMSH aux Journées Européennes du Patrimoine 2023
Un atelier de potier antique se dévoile sur le cours Mirabeau

jem-2023-yemen-5-credit-sylvie-laurens-bd

Animation Etre potier à Pompéi en 79 ap. J.-C.

Samedi 16 septembre 2023 de 11h à 17h

Espace culturel départemental, le 21 bis Cours Mirabeau, Aix-en-Provence

Retour en chiffres et en images : la galerie

 

La Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme (MMSH, AMU/CNRS) et le centre Camille Jullian (CCJ, AMU/CNRS/ministère de la Culture) animent cet atelier de restitution d’un artisanat antique, la céramique. Il donne à découvrir les résultats des fouilles conduites dans plusieurs ateliers de potiers à Pompei et invite à se mettre dans la peau d’un artisan antique. Organisé en en deux volets, il fait appel aussi bien au geste ancestral qu’à la réalité virtuelle :

– Initiation au maniement du tour de potier : chaque participant repart avec un bol de sa confection !

– Visite immersive d’un atelier antique (casque virtuel, à partir de 8 ans)

Inscriptions sur place (créneaux : 11h; 12h; 14h; 15h; 16h; 16h)

 

Proposé par : MMSH / Centre Camille Jullian CCJ (AMU / CNRS)

Animé par : Laetitia Cavassa, Sylvie Laurens, Frédérique Ortega, Fabrice Paul

Atelier gratuit et ouvert à tous publics sur inscription (adultes ; enfants à partir de 8 ans)

 

Crédit : JEA de Marseille, 2023, visite immersive d’un atelier de potier à Pompei (restitution CCJ). Photo : S. Laurens, CNRS (MSH, AMU/CNRS)

 

Science & société : les temps forts de l’année en images (2023)
La culture scientifique en 2023 : retour en images

Embarquez sur la toile pour revivre cinq événements phare de l’année 2023, avec les galeries photos du service communication et culture scientifique de la MMSH.

En bonus : un focus Sports et sciences.

Journées européennes des musées 2023

Journées Européennes du Patrimoine 2023

Fête de la science 2023-Faites des sciences humaines-Parcours 1 à 4

Fête de la science 2023-Faites des sciences humaines-Parcours 5 à 8

Sports et sciences 2023

Tout au long de l’année, la communauté MMSH est à l’initiative et/ou actrice de rendez-vous science & société. Ces manifestations présentent ou croisent les regards de différents laboratoires et spécialités, autour du patrimoine méditerranéen, représentatives des études conduites au sein de la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme.
Nous vous souhaitons une excellente visite virtuelle et vous donnons rendez-vous en 2024 !
Appels 2024 :
L’appel 2024 Journées Européennes de l’Archéologie de Marseille est en ligne

Contact : sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

Appui à la valorisation scientifique et culturelle
Un service de soutien aux projets de valorisation scientifique et culturelle des laboratoires

Le service communication et culture scientifique de la MMSH accompagne les laboratoires et chercheurs dans leurs projets de valorisation scientifique et culturelle.

Il met à leur service son expertise et son appui en matière de : stratégie, conception et coordination de projet, partenariat, mise en œuvre, diffusion et communication.

 

 

Historique et activités

 

De 2013 à 2018 , sous la direction de Brigitte Marin, ce service a coordonné la participation des projets de recherche issus de la MMSH pour les deux rendez-vous d’Etablissement de la valorisation, l’un biennal, l’autre annuel :

  • Innovative SHS (CNRS, éditions 2013, 2015 et 2017)
  • Semaine AMU-Entreprises (éditions 2016, 2017 et 2018)

 

Depuis 2019, sous la direction de Sophie Bouffier puis de Cyril Isnart, ce service coordonne, en partenariat avec la MSH Sud-Est, l’action « Valorisation » du dispositif régional « Fabriques de la connaissance » :

 

Dans le domaine de la culture scientifique, ce service coordonne les actions fédératives et pérennes suivantes :

 

Il initie et coordonne des actions fédératrices et des événement de célébration. Il a piloté notamment :

  • 20ème anniversaire de la MMSH (2017-2018)
  • 80 ans 80 objets. de la recherche au musée (2019) – label 80 ans du CNRS.

 

Il accompagne les tutelles (AMU, CNRS, et par extension l’InSHS et le RnMSH) et la communauté MMSH dans l’organisation et la visibilité d’événements culturels et scientifiques. Parmi les principaux derniers rendez-vous (2022-2023) :

 

 

Force de proposition et expert en ingénierie de projet, le service accompagne le équipes et chercheurs dans leurs actions ponctuelles et leur projets de valorisation.

Production de ressources dans ce cadre :

  • Expositions itinérantes et virtuelles
  • Expositions et installations temporaires
  • Jeux pédagogiques
  • Chaîne et collection vidéo Les Décrypteurs
  • Pyramide holographique
  • Animations 3D et VR
  • Mur d’images Imed (en partenariat avec la direction des musées de Marseille et avec l’Inrap)

 

Principaux partenaires :

Collectivités : Région Sud, Département des Bouches-du-Rhône, Ville de Marseille (Direction des musées)

Structures scientifiques et culturelles : Iméra, Mucem, Inrap

Associations :Radio Zinzine, Anonymal TV

 

Responsable :

Sylvie Laurens – sylvie[at]laurens@univ-amu.fr – + 33(0)442524042

Ingénieure de recherche CNRS
Membre, désigné par la Région Sud, du comité Etat-Région pour la culture scientifique technique et industrielle (CERCSTI). Mandat pluri-annuel reconduit en 2023.
Membres du comité CNRS Vari-SHS

 

 

 

 

 

 

 

 

Hackathon 2023 : focus sur Matche ton sport !
Création du jeu de société "Matche ton sport !"

Hackathon, un rendez-vous annuel organisé par l’association Les petits débrouillards

La deuxième édition du Hackathon s’est déroulée le 9 juin 2023 à la Maison du développement industriel à Marseille. Elle a réuni près d’une centaine de participants, répartis entre 8 projets de médiation à horizon Fête de la science 2023.

 

Notre équipe, lauréate du Hackathon 2023

Le projet porté par la MMSH (équipe-programme TEPAS) s’est vue décerner, pour son caractère novateur, le premier prix du Hackathon 2023. Il s’agit en effet du premier jeu du genre car dédié à la découverte du territoire sportif. Un jeu dont les contenus grandiront avec le temps, au fil des ressources documentées sur le site Tepas. Les joueurs eux-mêmes pourront, s’il le souhaitent, devenir des acteurs à part entière du processus, en suggérant de nouveaux sites à documenter, dans le périmètre de la région.

 

 

Le principe du Hackathon

Ce marathon des projets de culture scientifique met en lice 8 à 10 sujets, travaillés collectivement sur le vif – sur une durée de 8 à 10 heures – jusqu’à la fabrication sur place du prototype, présenté dans le temps de restitution qui clôt la journée. Les équipes, constituées sur place au hasard des participants et de leurs centres d’intérêt ou affinités, réunissent des profils variés et complémentaires (chercheurs, ingénieurs, médiateurs, infographistes, etc). Mobilisés sur un temps court autour d’un objectif commun, ils vivent une expérience collective enrichissante, créative et productive !

 

 

Le projet

Titre : » Matche ton sport ! »

Typologie : un jeu de société (jeu de plateau et sa déclinaison numérique)

Objectif : valoriser le patrimoine sportif (en particulier les lieux) de la région Provence Alpes-Côte d’Azur ; A partir des ressources disponibles sur le site TEPAS, mettre les connaissances, sur un mode ludique, à la portée des jeunes à partir de 8 ans (jeu entre amis, en famille ou en classe)

Porteurs issus de l’équipe Tepas : Sylvie Laurens et Rémi Lombardi, membres de l’équipe-projet TEPAS, MMSH.

Parmi l’équipe Hackathon constituée sur place : Mickaël Cubel, Marion Estavoyer, Clara Fays, Marion, Mistichelli , Estelle Nakul.

Que tous soient ici vivement et chaleureusement remerciés ! De même que l’équipe organisatrice (Agathe Mattei, Solène Mérer et toute l’équipe des Petits Débrouillards PACA).

 

Découvrir le jeu de plateau « Matche ton sport »

– au 48e Forum Culture science (Marseille, 21 septembre)

– lors de l’événement scolaire « Faites des sciences humaines ! » (Aix-en-Provence, MMSH, 6 octobre)

– Au Festival des sciences de Marseille (Marseille, Esplanade de l’Hôtel de Ville, 15-17 octobre)

– et bientôt sur le web (grâce au concours d’Abdelmajid Arrif)

 

 

 

 

Lien utiles

Fête de la science 2023 à la MMSH

Sport et science – Fête de la science 2023

 

 

Contacts

sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

remi.lombardi[at]univ-amu.fr

 

 

 

 

La MMSH anime les Journées Européennes de l’Archéologie de Marseille 2023
Ateliers scolaires le 16 juin

 

En Région Provence Alpes-Côte d’Azur, la Ville de Marseille (direction de l’archéologie), la MMSH et l’Inrap s’engagent, depuis 2014, dans cette action, par l’organisation d’un Village de l’archéologie et de nombreuses animations dans les principaux sites et musées municipaux.

Au fil des ans, ces trois opérateurs fondateurs ont entrainé dans leur sillage une myriade d’acteurs et associations qui partagent une même volonté d’offrir visites de sites et diffusion de l’état de l’art dans ce domaine.

La programmation fait la part belle à la recherche expérimentale. C’est pourquoi cette manifestation implique de nombreux spécialistes passionnés, au premier rang desquels les chercheurs de la Maison méditerranéennes des sciences de l’homme.

 

La journée du 16 juin, consacrée au public scolaires, est animée notamment par les laboratoires de la MMSH suivants : Centre Camille Jullian ; IRAA ; LAMPEA

Les ateliers consacrés à l’archéologie antique se dérouleront au Musée d’Histoire de Marseille tandis que – pour la première fois dans le cadre des JEA – Cosquer Méditerranée accueillera dans ses murs les ateliers de Préhistoire …

Télécharger le programme scolaire

Télécharger le flyer grand public

Remerciements à l’ensemble des intervenants

Remerciements à nos partenaires : Inrap ; Ville de Marseille ; Musée d’Histoire de Marseille ; Cosquer Méditerranée / service médiation

Coordination générale pour la MMSH : Sylvie Laurens, service communication et culture scientifique MMSH – Contact : sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

 

Retour en images ici

 

Sport et Science : Fête de la science et autres actions
Programme 2023-2024

Sport et Science

En aval des Jeux Olympiques, cette thématique connait un vif regain d’intérêt de la part des collectivités et des publics. L’occasion pour les historiens du sport d’essaimer leurs connaissances sur le sujet, dans le cadre d’événements de médiation de diverses envergures, notamment en région. La MMSH participe à plusieurs événements qui mettent l’histoire et le patrimoine sportifs en avant :

 

Dans le cadre de la Fête de la science 2023

Retour en chiffres et en images (galerie)

 

  • Au Festival des sciences de Marseille

Les 13-14-15 octobre, Esplanade de la Mairie, Marseille, dans le cadre de la Fête de la science.

Vendredi 13 octobre : spécial scolaires (uniquement sur inscriptions auprès des Petits Débrouillards).

Samedi 14 et dimanche 15 : animations grand public (entrée libre)

L’équipe-projet MMSH-TEPAS vous donne rendez-vous pour des animations autour du thème « Le sport : quelle histoire ! «

Une approche historique, patrimoniale et territoriale du sport ; plusieurs formes de médiation :

– l’exposition Histoires de sports. Marseille et ses environs.

– le jeu de plateau « Matche ton sport ! »

En savoir plus

 

  • Lors de l’événement 100 % scolaire » Faites des sciences humaines et sociales ! » (6 octobre 2023, MMSH)

Retrouvez notre thématique avec

– l’exposition Histoire, Sport et citoyenneté

– un quizz sur la parité et la place des filles et des femmes dans le sport

– le jeu de plateau « Matche ton sport ! »

Voir programmation complète et article Fête de la science 2023 à la MMSH

 

 

  • « Matche ton sport ! », le premier jeu de plateau consacré au patrimoine sportif de la région.

Soyez les premières joueuses et premiers joueurs à l’expérimenter et à le faire grandir !

Production : MMSH. Équipe-projet TEPAS. Réalisation : DEPIL/PSI AMU. 2023

Premières présentations au public : septembre et octobre 2023

Fête de la science 2023 à la MMSH
Présentation

« Dans les murs » et 100 % scolaire : tout un programme !

 

Faites des sciences humaines !

6 octobre 2023 – 3ème édition – 100 % scolaire

MMSH – 5 rue du Château de l’Horloge – 13090 Aix-en-Provence

Retour en chiffres et en images : parcours 1 à 4 (galerie)

Retour en chiffres et en images : parcours 5 à 8 (galerie)

Retour en chiffres et en images : Sports et sciences (galerie)

 

Modalités de participation et d’inscription (scolaires) :

A partir de 9h30 (voir le détail des horaires par parcours)

Sur inscription uniquement, par e-mail : mmsh-contact@univ-amu.fr

 

Découvrez nos 8 parcours thématiques…

Sciences archéologiques

 

PARCOURS 1 – CLIMAT, ENVIRONNEMENT ET MODES DE VIE À LA PRÉHISTOIRE (complet)

Durée : 1h – Public : primaire, collège, lycée – 9h30 ; 10h30 ; 13h30 ; 14h30

Proposé par : Laboratoire Méditerranéen de préhistoire Europe-Afrique – LAMPEA

Ce parcours invite à la découverte des grands mammifères ayant cohabité avec les groupes humains préhistoriques, leurs milieux de vie et leur alimentation. Les élèves sont initiés aux méthodes utilisées par les chercheurs en Préhistoire, à la croisée des sciences de l’écologie et de l’environnement, des sciences humaines et sociales et des sciences de la vie.

  • Faune, environnement, climats à la Préhistoire (30 min)

Animé par : Pierre MAGNIEZ, préhistorien et archéozoologue ; Carla GIULIANI et Thibaut GUIRAGOSSIAN, doctorants en archéologie préhistorique

Venez découvrir comment les chercheurs reconstituent les environnements, les modes de vie et les comportements des populations anciennes ainsi que les instrumentations mises en œuvre.

  • Alimentation humaine : De l’os à la molécule, études bio-archéologiques (30 min)

Animé par Solène CHEVALLIER, Emma MONNIER doctorantes en archéologie préhistorique

 

PARCOURS 2 – ARCHÉOLOGIE NAVALE (nouveauté 2023) (complet)

(sous réserve de confirmation)

Durée : 1h30 – Public : primaire, collège, lycée – 9h30 ; 11h ; 14h

Découvrez l’archéologie navale à travers sa dimension expérimentale : ateliers de restitution virtuelle et de restitution en volume.

  • Découverte immersive (casque de réalité virtuelle, 45 min)
  • La restitution en volume (45 min)

Animé par : Giulia BOETTO, Kato NEES et Pierre POVEDA, chercheurs en archéologie maritime et navale – Proposé par : Centre Camille Jullian – CCJ

 

PARCOURS 3 – C’EST DANS LES VIEUX POTS QUE L’ON FAIT LES MEILLEURES SOUPES ! (complet)

Durée : 1h – Public : primaire, collège, lycée – 9h30 ; 10h30 ; 13h30 ; 14h30

De la Préhistoire à nos jours, triptyque autour du travail de l’archéologue, de la découverte du tesson de céramique à la restitution d’un repas. À partir des tessons issus des fouilles archéologiques, les céramologues tentent de répondre à plusieurs questions : comment sont-elles fabriquées ? De quand datent ces poteries ? Quelle est leur fonction ? Que nous apprennent-elles sur les évolutions et les adaptions des choix alimentaires de nos ancêtres ? Partez à la découverte de ce métier, du jeu de carte ludique à la pratique de la fouille archéologique !

  • Initiation à la fouille archéologique (30 min)
  • Jeu de carte : “Raconte-moi ton assiette” ; “C’est l’histoire d’un pot” (30 min)

Animé par : Agnès CARAGLIO, préhistorienne, spécialiste de l’habitat, Ninon BASUAU, doctorante, Anne CLOAREC-QUILLON, médiéviste et céramologue – Proposé par : Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée – LA3M et le Laboratoire Méditerranéen de préhistoire Europe-Afrique – LAMPEA – Centre Camille Jullian – CCJ

 

PARCOURS 4 – FABRIQUE TON MANUSCRIT COMME AU MOYEN ÂGE (OU PRESQUE) ! (complet)

Durée : 1h30 / Public : primaire (à partir du CM1), collège – 9h30 ; 11h ; 14h

Des chercheurs étudient les manuscrits produits au Moyen Âge et les écritures utilisées. Ils s’intéressent notamment à leur grande diversité de formes.

Après une introduction générale en classe entière, les élèves seront initiés à la fabrication d’un manuscrit. Chacun repartira avec sa création reliée !

  • Atelier pratique de reliure (1h30).

Animé par : Élodie ATTIA, historienne, Vanessa KROLIKOWSKI, Romuald SOURISSE, Atelier Librarii-Le Garage L. – Proposé par : Textes Documents de la Méditerranée antique et médiévale – TDMAM

 

Monde contemporain

 

PARCOURS 5 – JOUER ROMÉO & JULIETTE EN TEMPS DE GUERRE (nouveauté 2023)

Durée : 1h00 / Public : collège, lycée

9h30 ; 10h30 ; 13h30 ; 14h30

A Amman (Jordanie), Roméo, 12 ans, enfant blessé, est sur scène. Mais sa Juliette, 13 ans, est prisonnière de Homs (Syrie), assiégé et bombardé par les forces de Bachar al Assad. Elle lui donne la réplique grâce à Internet. Par Skype, les deux enfants racontent des vies brisées par la guerre. Le défi est artistique, sécuritaire et technologique. Car cet amour dans la guerre ne peut exister que par écrans interposés. C’est au dernier étage d’un centre de rééducation pour des blessés de guerre syriens à Amman que le metteur en scène Nawar BULBUL a transformé, avec des enfants, la pièce de théâtre “Roméo et Juliette” de Shakespeare, en une puissante métaphore de la guerre qui frappe son pays, la Syrie, depuis 2011.

  • Projection du Film « Yalla Homs ! Roméo et Juliette un amour de guerre » de François-Xavier TRÉGAN 2015 (26’)
  • Discussion-rencontre : discussion avec des chercheurs spécialistes du mon arabe ; Rencontre avec le metteur en scène et le réalisateur (sous réserve)

Animé par : Vanessa GUÉNO, Juliette HONVAULT, archiviste et historienne. – Proposé par : Institut de Recherche sur les Mondes Arabes et Musulmans – IREMAM

Le + de cet atelier : Ce film retrace une aventure théâtrale incroyable, dont les protagonistes sont des enfants en temps de guerre. A travers cette double expérience (de la pièce et du témoignage filmé), les auteurs invitent à appréhender le drame syrien – et la guerre en général – à travers le regard et l’interprétation sur scène de ses enfants.

 

Festival Jeu de l’oie
Une expérience au cœur des Sciences et des Arts

La 4ᵉ édition du Festival Jeu de l’Oie, porté par Aix-Marseille Université et ses partenaires (le Mucem, La Criée, le CNRS, l’IRD, l’Université Gustave Eiffel et l’APHM), se tiendra au Mucem et à La Criée les 15 et 16 septembre 2023.

 

Héritages alimentaires, diète méditerranéenne, santé et nutrition, interdits alimentaires, agriculture et pêche, consommation et distribution, arts, écrits et images sur l’alimentation, innovation culinaire, gastronomie … Comment se nourrir demain à l’heure du réchauffement climatique ?

 

L’appel 2023

L’appel s’adresse à l’ensemble de la communauté d’Aix-Marseille Université, notamment aux jeunes chercheurs et étudiants.

Vous souhaitez participer à cette expérience interdisciplinaire qui initie des échanges et des réflexions entre chercheurs, étudiants et acteurs de terrain ? Vous souhaitez partager vos idées pour construire ensemble ce festival ? Partagez vos propositions !

Consultez l’appel et renseignez le formulaire en ligne d’ici le 20 mai :

https://formulaires.univ-amu.fr/fr/public/festival-jeu-loie-appel-a-participation

 

 

 

Précédentes éditions du festival :

Edition 2022

Edition 2020

Edition 2019

 

 

Vie culturelle scientifique : la programmation MMSH 2023
Les principaux rendez-vous

En 2023, de mai à novembre, la MMSH, en qualité d’organisatrice ou d’invitée, vous donne rendez-vous à de nombreux événements, notamment :

 

Samedi 13 mai, 11h30-17h – En amont de la « Nuit des musées »

Lieu : Aix-en-Provence, Espace culturel départemental, Galerie du 21 bis cours Mirabeau – Horaires: de 11h30 à 17h

Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) et l’Institut de recherche sur le monde arable et musulman (IREMAM) présentent, sous chapiteau, l’exposition photographique « Enfances au Yémen de 1950 à nos jours » dans sa version de 13 panneaux itinérants. des ouvrages consacrés au Yémen seront également présentés à cette occasion. Venez nombreux échanger avec les chercheurs et médiateurs !

Une animation organisée en marge de l’exposition photographique de Jacques Windenberger « Images en partage », sur l’invitation de l’espace culturel départemental Le 21 bis Cours Mirabeau, galerie très appréciée des aixois.

Avec la participation notamment de : Abdelmajid Arrif (MMSH), Vanessa Guéno (IREMAM), Juliette Honvault (IREMAM), Sylvie Laurens (MMSH)

16 juin – Dans le cadre des Journées européennes de l’archéologie

Lieux : Cosquer Méditerranée et Musée d’Histoire de Marseille (MHM)

La MMSH, opérateur historique et fidèle des Journées de l’Archéologie à Marseille, anime une journée scolaire le vendredi 16 juin :

  • Ateliers « Etre potier à Pompei en 79 ap. J.C. » (au MHM, réservé aux scolaires)
  • Ateliers «
  • Ateliers Modes de vie à la préhistoire, (à Cosquer Méditerranée, le vendredi, réservé aux scolaires)

Avec la participation notamment de : Gwénaëlle Goude (LAMPEA), Laetitia Cavassa (CCJ), Sylvie Laurens (MMSH), Frédérique Ortega (céramiste), Fabrice Paul (Edikom), Lou Spanneut (LAMPEA)

16-17 septembre – Journées européennes du patrimoine

Lieux : Aix-en-Provence, Espace culturel départemental, Galerie du 21 bis cours Mirabeau

La MMSH présente une animation innovante autour des ateliers de potiers à Pompei en 79 ap. J. C. Au programme : visite immersive (casques de réalité virtuelle), rencontres avec les chercheurs, initiation à la pratique du tour de potier.

Une animation organisée en marge de l’exposition « Carnets de voyage », sur l’invitation de l’espace culturel départemental Le 21 bis Cours Mirabeau, galerie très appréciée des aixois.

Avec la participation notamment de : Laetitia Cavassa (CCJ), Sylvie Laurens (MMSH), Frédérique Ortega (céramiste) ; et sous réserve de confirmation : Fabrice Paul (Edikom)

Illustrations :
Le Gyptis à quai au Mucem. FDS 2019 spécial 80 ans du CNRS. Photo : Sylvie Laurens, CNRS (MMSH, AMU-CNRS)
Exposition Histoires de sport. Visuel d’ouverture. 2017. D.R.

 

Journées Européennes de l’Archéologie
Partager les savoirs sur le patrimoine archéologique

Les Journées européennes de l’archéologie (JEA) encouragent les pouvoirs publics et les acteurs de l’archéologie à valoriser le patrimoine archéologique. Elles ont également pour ambition de faciliter la constitution d’un réseau d’acteurs de l’archéologie dans l’ensemble des pays membres du Conseil de l’Europe. Elles s’appuient sur une plateforme numérique qui porte à l’attention du public la multiplicité et la diversité des patrimoines et des initiatives relatives à l’archéologie en Europe : journees-archeologie.fr

Pour ce faire, les JEA ont lieu chaque année le troisième week-end de juin dans l’ensemble des pays membres du Conseil de l’Europe.

 

En Région Provence Alpes-Côte d’Azur, la Ville de Marseille (direction de l’archéologie), la MMSH et l’Inrap s’engagent, depuis 2014, dans cette action, par l’organisation d’un Village de l’archéologie et de nombreuses animations dans les principaux sites et musées municipaux. Au fil des ans, ces trois opérateurs fondateurs ont entrainé dans leur sillage une myriade d’acteurs et associations qui partagent une même volonté d’offrir visites de sites et diffusion de l’état de l’art dans ce domaine. La programmation fait la part belle à la recherche expérimentale. C’est pourquoi cette manifestation implique de nombreux spécialistes passionnés, au premier rang desquels les chercheurs de la Maison méditerranéennes des sciences de l’homme.

Retour en images (édition 2023)

 

Principaux objectifs des JEA

  • sensibiliser les citoyens européens à la richesse et à la diversité culturelle de l’Europe ;
  • rendre l’archéologie plus visible aux différents publics et aux médias ;
  • sensibiliser le grand public et les autorités politiques à la nécessité de protéger le patrimoine archéologique ;
  • permettre aux publics d’appréhender la mosaïque des cultures européennes ;
  • attirer de nouveaux publics qui n’ont pas l’habitude de visiter les lieux où se fait l’archéologie ;
  • valoriser auprès du public l’ensemble de la chaîne opératoire de l’archéologie, « de la fouille au musée » ;
  • favoriser le partage des savoirs entre les professionnels de l’archéologie et les citoyens

 

 

La fête de la science, le rendez-vous annuel interdisciplinaire avec les publics
Partager les savoirs

 

La Fête de la science – 33 ans en 2024 – est une manifestation populaire et gratuite qui célèbre les sciences, les techniques et les innovations sur l’ensemble du territoire.

Elle est placée sous l’égide du Ministère de l’enseignement supérieure et de la recherche. Elle s’adresse à tous les publics et contribue à favoriser le partage des savoirs entre les scientifiques et les citoyens.

https://www.fetedelascience.fr/

La Fête de la science se déroule chaque année au cours de la première quinzaine d’octobre en France métropolitaine ; en novembre en Outre-mer et à l’international.

 

Principaux objectifs

La fête de la science a pour principal objectif le PARTAGE des savoirs, des techniques et des innovations. Elle est à l’écoute des citoyens, de leurs rêves, de leurs peurs et de leurs questionnements. Ce moment de rencontre national offre à chacun la possibilité d’accéder aux résultats de la recherche et de débattre de leurs enjeux sociétaux avec les scientifiques. Pour les scolaires, c’est l’occasion de participer à des actions éducatives innovantes et de découvrir les multiples visages des métiers de la recherche.
Les valeurs au cœur de cette manifestation sont les suivantes : partage, créativité, convivialité, responsabilité. C’est pourquoi la fête de la science s’est doté d’une charte.

 

En Région Provence Alpes-Côte d’Azur

Sur le territoire régional, la MMSH compte parmi les principaux acteurs scientifiques de la Fête de la science dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Fondatrice du Parcours/Village des science d’Aix-en-Provence en 2012, elle concentre depuis son action sur le territoire d’Aix-Marseille.

 

TEPAS. Territoire et patrimoine du sport
La plateforme dédiée au patrimoine sportif

TEPAS : la plateforme numérique qui permet de découvrir la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur à travers son patrimoine sportif !

 

Le projet » Territoire et patrimoine du sport » (TEPAS), en partenariat avec diverses institutions patrimoniales, vise à recenser, contextualiser, valoriser et rendre accessible le patrimoine sportif de la région Sud-Provence Alpes Côte d’Azur. Il associe la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme (Aix-Marseille Université-CNRS) et la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société du Sud-Est (Université Côte d’Azur-CNRS).

Découvrez, avec la nouvelle version de TEPAS, dotée d’une carte géo-référencée : des lieux emblématiques, des documents d’archives inédits, des notices, des ressources multimédia, des actualités de la recherche … et des nouveautés dévoilées chaque semaine.

 

L’association du patrimoine et du sport ne relève pas de l’évidence. Toutefois, l’engouement autour du patrimoine ainsi que l’élargissement de sa conception aux sites et objets de la quotidienneté permette d’y inscrire le fait sportif. Bâtiments, équipements, sites naturels, instruments et objets permettant la pratique mais aussi représentations écrites, photographiques ou artistiques constituent la large palette du patrimoine sportif. Si la question de la sélection et de la conservation font l’objet d’une réflexion bien engagée à la croisée des champs culturels, scientifiques et politiques, celle de la valorisation du patrimoine sportif demeure en pointillés. Comment le faire connaître ? Dans quelles conditions favoriser l’accès et pour quelles finalités ? Comment le restituer dans son contexte historique ? Quelles en sont les enjeux économiques en particulier du point de vue du développement des territoires ?

 

Rencontres ouvertes à tous

Au printemps de chaque année, l’équipe de TEPAS vous donne rendez-vous aux Rencontres du patrimoine et de la mémoire du sport

 

L’Observatoire Ville en Transitions
Valorisation et partenariats économiques

Le 9 décembre 2022, a été lancé « l’Observatoire Ville en Transitions » (OVT) de la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme (MMSH) sous le parrainage du Président de la commission développement durable et aménagement du territoire de l’Assemblée Nationale et en présence de représentants de la ville de Marseille, de la ville d’Aix-en-Provence, de la région Sud-PACA et de la métropole Aix-Marseille-Provence.

Dans un monde et une société en pleine mutations, de nombreuses villes affichent désormais des objectifs ambitieux en matière de transition écologique comprise dans un sens large – les mutations environnementales s’articulant avec des transformations sociales et politiques locales. C’est cette double dimension de la « transition » en ville que l’OVT étudiera sous le nom de « transition urbaine ». Cette approche dynamique envisage notamment l’avènement d’un nouveau régime métropolitain, construit sur les précédents mais où les modes de régulations hybrides, citoyens et collaboratifs sont de plus en plus prégnants.

L’OVT aura vocation à appréhender au plus près, dans une perspective pluridisciplinaire, ces tendances émergentes dans des logiques de recherche appliquée, de valorisation et de formation, en particulier au sein de la Région Sud-PACA.

Contact : alexandre.grondeau[at]univ-amu.fr

9 décembre 2022 : Journée de lancement de l’OVT

Images méditerranéennes en partage
Le patrimoine en images et en partage

Images méditerranéennes en partage, plateforme numérique, est née en 2019-2020, au plus fort de la crise Covid, de la volonté de proposer un dispositif numérique mutualisé pour une offre en direction du plus grand nombre.

Ce corpus d’images fixes et animées se présente sous la forme d’une mosaïque d’images-items, remarquables ou emblématiques, qui sont autant de facettes du patrimoine et de la culture méditerranéenne d’hier et d’aujourd’hui.

Derrière la magie des images, des éclairages scientifiques accessibles à tous.

Cette plateforme vient enrichir le panel de ressources mobilisées lors d’actions communes, telles que : les Journées européennes de l’archéologie, la Fête de la science, les Journées européennes du patrimoine, la Nuit des musées ….

Comme les actions elles-mêmes, elle a vocation à rassembler autour d’un projet commun de transmission et de partage, les acteurs de la MMSH (laboratoires d’archéologie, d’histoire et géographie, sociologie, anthropologie, …) mais également leurs partenaires scientifiques et culturels historiques (direction des musées de la Ville de Marseille, Inrap, MAP, Mucem, …) et à venir.

 

Riche de plusieurs centaines d’entrées, le corpus s’enrichit chaque année de nouvelles contributions des laboratoires associés et structures partenaires.

 

Mise en ligne de la nouvelle version d’I-Med : printemps 2023

 

Laboratoires de la MMSH contributeurs

 

Structures partenaires :

Mucem

Musée d’Histoire de Marseille

Le Centre de La Vieille Charité

Museum d’Histoire Naturelle de Marseille

Inrap Provence-Alpes-Côte d’Azur

Inrap

MAP-Gamsau-CNRS

 

Nos plus vifs remerciements à JUL pour le visuel d’illustration

 

Le projet Images méditerranéennes en partage est conçu et coordonné par Sylvie Laurens et Abdelmajid Arrif (UAR 3125 MMSH).

 

Contact : sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

 

 

 

Rencontres Maritimité(s)
Regards croisés sur les identités maritimes en Région Sud

En 2019, en lançant son Plan Mer et Littoral, la Région a fait de la maritimité un axe central de sa politique à venir. Partant du constat que son littoral, long de plus de 900 km, concentrait la très grande majorité de sa population et de ses activités économiques, elle a voulu comprendre pourquoi ses habitants ne la percevaient pas comme un territoire maritime actif et a confié à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme la mission de proposer un bilan interdisciplinaire sur ces questions.

Les rencontres des 13 et 14 octobre 2021, organisées par la MMSH et accueillies par l’Institut d’Études avancées d’Aix-Marseille université, l’IMERA, ont alterné tables rondes participatives et interventions scientifiques sur les racines et les héritages de la maritimité en Région Sud, confrontés à ceux d’autres régions maritimes. Au cours de ces deux journées, on s’est interrogé sur les enjeux d’une politique respectueuse de l’environnement des populations pour proposer d’autres modèles d’aménagement territorial et de fonctionnement économique et culturel.

Coordination scientifique : Sophie Bouffier et Samuel Robert

Une action-recherche inscrite dans le cadre des actions soutenues par la Région Sud en 2021 dans le cadre des « Fabriques de la connaissance ».

Contact : sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

La MMSH coordonne et soutient des événements d’envergure sur le site d’Aix-Marseille
Une politique de médiation ancrée sur le territoire

Les actions de médiation scientifique portées par la MMSH s’inscrivent dans une dynamique collective avec les partenaires institutionnels du territoire. En collaboration étroite avec ces derniers et avec l’ensemble des laboratoires de son périmètre, la MMSH poursuit une politique événementielle ambitieuse.

Ainsi, depuis les années 2010, la MMSH décline des rendez-vous pérennes d’envergure à forte dimension pédagogiques, inscrits dans les temps forts nationaux et européens :

– Les Journées Européennes de l’Archéologie sont co-organisées par la Ville de Marseille, l’Inrap et la MMSH et se déroulent sur divers sites clé de la ville phocéenne, à la mi-juin de chaque année. L’édition marseillaise, avec son Village de l’Archéologie campé au Musée d’Histoire de Marseille, constitue l’une des plus importantes mobilisations de la communauté scientifique en Région et des publics (jusqu’à 17.000 visiteurs en 2019).

– La MMSH a par ailleurs initié en 2012 une approche collégiale de la Fête de la science au cœur d’Aix-en Provence. La collaboration aixoise avec la Ville et le Museum mais également des partenaires scientifiques tels que le CEA, l’OSU Pythéas ou encore l’INSERM, s’est poursuivie de 2013 à 2018 avec succès.

En 2019, une édition spéciale 80 ans du CNRS, en partenariat avec le Mucem – où s’est déroulée l’action sous l’intitulé 80 ans 80 objets De la recherche au musée – a mobilisé l’ensemble des laboratoires et une cinquantaine de chercheurs, à la rencontre du public professionnel des musées, du grand public et des scolaires.

Depuis 2021 la MMSH amorce un nouveau virage pour développer son action de proximité en direction des quartiers. Le rendez-vous Faites des sciences humaines ! propose désormais une offre pédagogique « dans les murs », soit au plus près des acteurs et de l’instrumentation scientifiques. Cet événement annuel associe le monde associatif et citoyen (Radio Zinzine, Anonymal TV, …).

– Les célébrations institutionnelles (20ème anniversaire, 80 ans DU CNRS, …) sont autant d’occasions de proposer des actions tous publics d’envergure, associant des partenaires culturels de premier plan (Mucem, Musée d’histoire, …).

Ces rendez-vous clé pour le rayonnement de notre communauté sont initiés et coordonnés par le service communication et culture scientifique de la MMSH placé sous la responsabilité de Sylvie Laurens, ingénieure de recherche au CNRS.

Contact : sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

 

Des ressources itinérantes et multimédia pour tous
Des productions au service de la diffusion de la culture scientifique

La MMSH, par la production et la mise à disposition des ressources pédagogiques, œuvre la valorisation et un large partage des savoirs.

Au fil du temps et des collaborations, des célébrations et autres temps forts de la vie scientifique, la MMSH conduit et soutient une politique de production de contenus (expositions, murs d’images, vidéos, …). Ces derniers alimentent un fonds de ressources précieux pour le partage des connaissances (à retrouver également dans la rubrique « Fait maison »), en direction de divers publics au-delà de la seule communauté scientifique : grand public, monde académique et pédagogique.

Expositions sur roll ups

Enfances au Yemen. De 1950 à nos jours. (2021) *
Zambratija. Un bateau cousu préhistorique (2020) *
Ciao Italia ! (dont module Marseille italienne) (2019) *
Autour du rituel (2018) *
Sculpter le soi. Le corps social comme dispositif de résistance (2018)
Les archives de Robert Amy à Palmyre (2018)
Des manuscrits entre traces et effacement (2018) *
Une maison pour la Méditerranée (2018) *
Histoire de sport. Marseille et ses environs (2017) *
Aux origines du Galermi. Un aqueduc à Syracuse (2020)

 

Prochainement :

Délos*

Le culte d’Aphrodite à Délos*

Les expositions disponibles à l’itinérance sont signalées par un astérisque.

 

Jeux pédagogiques

La parité dans le sport (quizz)

Matche ton sport (jeu de plateau)

 

 

 

 

 

Contact : sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

Illlustrations : 1. Exposition de l’IMAf. MMSH. 2018. Crédit : S. Laurens, CNRS ; 2. Site de l’exposition virtuelle Jeu de l’oie. Page d’accueil. Crédit MMSH

 

Collaboration et valorisation citoyenne
Valorisation et partenariats économiques

La MMSH organise, coordonne et soutient des manifestations en collaboration avec des collectivités locales et des acteurs socio-économiques.

Depuis 2019, la MMSH a nommé un chargé de valorisation qui a entamé, dès sa prise de fonction, un certain nombre d’actions visant à développer l’ancrage territorial de l’USR auprès des acteurs socio-territoriaux locaux et de son lieu d’implantation, le quartier populaire Jas-de-Bouffan.
La première initiative menée a été de lancer une grande enquête auprès des habitants du quartier pour mesurer leurs pratiques de la MMSH et les attentes qu’ils pouvaient avoir à l’endroit de l’USR. La seconde initiative a été de développer et d’initier des collaborations avec les collectivités, en particulier la Région PACA, la ville d’Aix-en-Provence, la ville de Marseille ou le Grand Avignon, et des acteurs comme les agences d’urbanisme de Marseille ou du pays d’Aix. Ces partenariats visent à encourager les interactions entre les mondes académiques et socio-politiques.
La pandémie de covid-19 nous a ainsi conduit à mobiliser par exemple les chercheurs de l’USR pour apporter des éclairages et un soutien intellectuel aux collectivités en organisant différents évènements (débats, table-rondes, conférences) en numérique (2020) d’abord puis en présentiel (2021). Parmi elles :
– La conférence « VILLES ET COVID » (organisée en septembre 2021 à la MMSH) : avec l’Agence d’urbanisme du pays d’Aix, la CCAS Aix-en- provence, la FAMI…
– L’ouvrage collectif « Ville et Covid : un mariage de raison » publié aux éditions Karthala (photo en PJ).

 

Contact : alexandre.grondeau[at]univ-amu.fr

Partenariats valorisation et acteurs socio-économiques
Valorisation et partenariats économiques

Les actions de valorisation portées par la MMSH s’inscrivent dans une dynamique collective de partenariat avec les collectivités locales et régionales.

La MMSH a ainsi initié et entrepris de nombreuses actions en collaboration avec la région Sud-PACA, la ville de Marseille, la ville d’Aix-en-Provence, la métropole Aix-Marseille, l’agence d’urbanisme du pays d’Aix, l’agence d’urbanisme de l’agglomération marseillaise. Parmi ces collaborations on peut retenir notamment :
– La manifestation « VILLES EN TRANSITION » (ayant eu lieu le novembre 2021 au Conservatoire d’Aix-en-Provence) en partenariat avec la Ville d’Aix-en-Provence et l’Agence d’Urbanisme du pays d’Aix. Le grand invité de cet événement fut Carlos Moreno venu présenter son concept de ville du quart d’heure devant 500 personnes. (photo en PJ)
A noter également la volonté de réaliser et de publier des co-publications avec des collectivités et des partenaires socio-économiques à destination du grand public comme le rapport « attractivité territoriale aixoise : étude comparative et classement national » en collaboration avec la ville d’Aix-en-Provence. Publication d’un 8 pages en cours.

 

Contact : alexandre.grondeau[at]univ-amu.fr

Ressources valorisation et acteurs socio-économiques
Valorisation et partenariats économiques

La MMSH produit et co-produit des sites internets, rapports, ouvrages, plaquettes permettant de mettre en perspective ses actions de valorisation et ses partenariats avec des acteurs socio-économiques.

Une de ses missions actuelles est la création d’un observatoire des villes en transitions et des politiques et pratiques alternatives au sein de la MMSH grâce à la :
– Mise en place d’un conseil scientifique de l’observatoire (en cours de nomination)
– Création et développement du site Internet de l’observatoire des Villes en transition (en cours de réalisation
– Organisation de la journée de lancement de l’Observatoire des villes en transition (9 décembre 2022)

Des Webconférences et webséminaires sont également organisés comme celui sur l’ubérisation des territoires ayant eu lieu en février 2022 :
– UBERISATION DES TERRITOIRES : Airbnb en PACA en collaboration avec la Région Sud-PACA, la MSH Nice, le syndicat français des hôteliers (LUMI), l’union nationale des plateformes locatives touristiques (Airbnb, Abritel…)

 

Contact : alexandre.grondeau[at]univ-amu.fr