Fait maison

Des ressources et plateformes numériques, des expositions virtuelles et des collections d’ouvrage sont pensées, produites et mises en ligne par la MMSH. Elles bénéficient autant à la communauté des chercheurs en sciences humaines et sociales qu’aux enseignants du second degré et plus généralement à un public avide de savoir. Elles visent à centraliser un savoir dispersé par le biais de portails documentaire (Cinumed, Mediamed), à ouvrir en accès libre les collections patrimoniales libres de droit de ses bibliothèques (e-mediathèque), à proposer des contenus innovants sur des thématiques comme le sport en région Sud (TEPAS), à valoriser des expositions réalisées à la MMSH, à produire des ouvrages de qualité dans le champ des études méditerranéennes et enfin à diffuser des publications de la MMSH en science ouverte (DicoMed).

Désignation du nouveau directeur de la MMSH, Cyril Isnart
Nouvelle direction à compter du 1er janvier 2024

La MMSH est à la fois une composante d’Aix-Marseille Université et une Unité d’appui et de recherche du CNRS (CNRS sciences humaines et sociales).

Les instances de la MMSH ont procédé à la désignation du successeur de Sophie Bouffier à la tête de l’UAR pour le prochain contrat quinquennal 2024-2028, lors du comité de pilotage du 19 octobre 2023 puis de l’assemblée générale de l’UAR 3125 du 6 novembre.

Elles ont par ailleurs procédé le 27 novembre 2023 à l’élection du nouveau directeur de la composante.

Cyril Isnart a ainsi été élu directeur de la composante à compter du 9 décembre 2023 et directeur de l’UAR 3125 à compter du 1er janvier 2024.

 

Sophie Bouffier, historienne et archéologue, travaille sur les sociétés grecques d’Occident dans l’Antiquité. Membre du centre Camille Julien (CCJ) de l’université d’Aix-Marseille, elle a dirigé la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme jusqu’en décembre 2023. Ses recherches s’organisent principalement autour de la question de l’eau, pour comprendre la politique de gestion hydraulique des cités dans les domaines urbains et ruraux et dans ses différentes dimensions : environnementale, technique, religieuse et symbolique.

Cyril Isnart est directeur de recherche au CNRS. Anthropologue, médaille de bronze du CNRS (2018), il est membre de l’IDEAS et a conduit des travaux ethnographiques en Europe du sud (France, Grèce, Portugal). Ses recherches portent sur les pratiques rituelles dans le monde catholique contemporain, le renouveau des musiques traditionnelles et les actions de revendications patrimoniales des minorités.

 

 

Les Décrypteurs – Analyser, comprendre, informer (sur Canal U)
Chaîne MediaMed de la MMSH

Diffusion auprès de la communauté scientifique, dans une perspective de pérennisation et de science ouverte

Sur Canal U – Chaîne MédiaMed de la MMSH – rubrique « Les décrypteurs – Analyser, comprendre, informer »

Aller dans la rubrique

Nos collections thématiques :

 

LES DÉCRYPTEURS#ÉPIDÉMIES

Jérémy FOA, historien, membre du laboratoire TELEMME de la MMSH, et maître de conférence à Aix-Marseille Université.

Gilbert BUTI est professeur émérite d’histoire à Aix-Marseille Université. Membre du laboratoire de recherche TELEMMe à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, il est spécialiste de l’histoire économique et sociale dans l’aire Méditerranéenne.

Sophie BOUFFIER est professeur d’histoire grecque à Aix-Marseille Université et membre du Centre Camille Jullian (CCJ UMR 7299, AMU/CNRS/Ministère de la culture). Elle dirige la maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH, USR 3125 AMU/CNRS).

Une vidéo de Valérie BONET et Divna SOLEIL, respectivement historienne et philologue, membres du centre Paul Albert Février-TDMAM (AMU/CNRS), laboratoire de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme.

Sylvia GIREL est sociologue. Elle est professeur des universités à Aix-Marseille Université et membre de MESOPOLHIS (AMU/CNRS) (ex LAMES), laboratoire de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme.

Alexandre GRONDEAU, géographe, membre du laboratoire TELEMMe de la MMSH, et maître de conférences à Aix-Marseille Université.

 

LES DÉCRYPTEURS#ESCLAVAGE

Hayri Gökşin ÖZKORAY est l’auteur d’une thèse sur « L’esclavage dans l’Empire ottoman (XVIe-XVIIe siècle) : fondements juridiques, réalités socio-économiques, représentations », soutenue en 2017. Il est aujourd’hui chercheur au laboratoire TELEMMe ( Aix-Marseille Université / CNRS).

Paulin ISMARD, spécialiste d’histoire de la Grèce ancienne, est professeur d’histoire grecque à Aix-Marseille Université et membre du Centre Camille Jullian (CCJ, AMU/CNRS/Ministère de la Culture), à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. Il est l’auteur de nombreux travaux et ouvrages sur le thème de l’esclavage, notamment » La cité et ses esclaves » (Seuil, 2019). Il a dirigé l’ouvrage collectif » Les mondes de l’esclavage » (Le Seuil, 2021).

 

QUEL(S) MÉTIER(S) APRÈS MA THÈSE ?

  • De la thèse CIFRE au recrutement. Une insertion professionnelle exemplaire !

Hélène BOTCAZOU, archéologue et plongeuse spécialisée en architecture navale, témoigne de son parcours universitaire et professionnel (Ecole doctorale ED355 Espaces Cultures Sociétés, Aix-Marseille Université) de la thèse CIFRE au recrutement qui en découla tout naturellement dans le bureau d’études Ipso Facto où elle est désormais chargé d’études et de recherches. » Quel(s)métier(s) après ma thèse ? » est une collection hors série des » Décrypteurs ». Elle est produite par la MMSH (AMU/CNRS), en collaboration avec l’École Doctorale 355 (AMU).

  • Un début de parcours dans l’accompagnement socio-professionnel

Emilia CODRON entre dans la vie professionnelle après un master en économie sociale et solidaire puis se rapproche d’une une pépinière d’entreprise. Elle est ensuite recrutée dans un centre social. Parallèlement, elle entreprend une thèse …

A la suite d’un doctorat et de plusieurs expériences dans le secteur public, Lionel KIEFFER travaille désormais dans le secteur privé. Il raconte son parcours.

 

FABRIQUES DE LA CONNAISSANCE *

  • Sudorama

Sudorama, fruit d’une collaboration entre l’Ina, le laboratoire de recherche TELEMMe et la Région Sud, retrace l’histoire et la culture du territoire à partir de plus de cinq cent vidéos depuis les années trente, sur des thèmes variés. Les archives de la télévision donnent à voir et à entendre les modes de représentation d’une époque. Les historiens, par leur décryptage, apportent un précieux éclairage à ces ressources et des clés de compréhension de la société. Répondant à une forte ambition didactique et pédagogique, Sudorama propose des parcours thématiques accessible à tous ainsi qu’une plateforme spécifique à destination du monde scolaire. Sophie GÉBEIL et Stéphane MOURLANE sont maîtres de conférences en histoire contemporaine à Aix-Marseille Université et membres du laboratoire TELEMMe, au sein de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. Mireille Maurice est déléguée régionale INA Méditerranée.

 

 

 

 

 

Lettre de la MMSH, numéro 5
« Algérie : questions mémorielles et patrimoniales »

Dans le même temps qu’elle accueille dans ses murs l’événement Arts-Sciences « Les silences, témoignages du trauma colonial algérien », la MMSH consacre le dossier de son 5ème numéro au thème « Algérie : questions mémorielles et patrimoniales ».

 

De nombreux membres de notre institution ont travaillé et travaillent sur l’Algérie dans des disciplines variées : archéologie, histoire, sociologie politique, anthropologie. Leurs travaux sont reconnus à l’international et notre médiathèque abrite un fonds important d’archives, textuelles, sonores et visuelles, déposées par des personnalités scientifiques de notre institution qui ont marqué le champ des études algériennes.

 

Ce numéro est également l’occasion de mettre en avant les approches qui convoquent la création artistique. C’est pourquoi vous y retrouverez les voix des artistes et chercheurs réunis, du 17 au 19 octobre 2023 à la MMSH, autour du projet « Les silences, témoignages du trauma colonial algérien », un parcours qui marie installation sonore, film et pièce électro-acoustique et invite au débat à l’occasion d’un séminaire et d’une table ronde.

 

Les laboratoires IREMAM, CCJ, IDEAS (ex IDEMEC), IREMAM, LA3M, MMSH, TELEMMe, ainsi que le programme transversal MIMED, ont collaboré à ce numéro.

Crédit photo : Vue du site de Tipasa, Algérie. Crédit Archéophy

 

 

Matche ton sport ! (jeu de plateau)
Un jeu inédit sur le patrimoine sportif, pour toutes et tous dès 8 ans

Avec Matche ton sport … partagez un moment convivial et enrichissant, vivez une expérience ludique unique !

Ce jeu de plateau est né du désir de transmettre notre passion pour l’histoire du sport et l’état des connaissances dans ce domaine, notamment aux plus jeunes. Dans le prolongement du site web TEPAS – plateforme de découverte de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur à travers son patrimoine sportif – « Matche ton sport ! » se présente comme un jeu pédagogique accessible à toutes et tous, dès l’âge de huit ans.

 

Comment ça marche ? Le but du jeu ?

Le tapis de jeu révèle 6 lieux emblématiques du monde du sport. Le premier joueur (ou la première équipe) à réunir les 3 cartes « documentation » d’un même lieu gagne la partie. Les cartes « documentation » s’obtiennent en répondant correctement à des questions en lien avec ce lieu. La fin de partie est déclenchée quand un joueur a réussi à reconstituer entièrement une image d’archive d’un des lieux.

Ce jeu permet tout à la fois d’éprouver ses connaissances ou sa logique, de découvrir une quantité d’anecdotes et d’images surprenantes autour des lieux du sport qui nous entourent.

 

L’équipe-projet

  • Conception, pilotage et textes : Sylvie Laurens et Rémi Lombardi (MMSH)
  • Scénario et règle du jeu élaborés avec le concours d’Arthur Decaix (PSI)
  • Création graphique : Monique Nicolas (PSI)
  • Réalisation / impression : PSI/DEPIL/AMU – Aix-en-Provence – 2022/2023
  • Production / copyright : MMSH UAR 3125 (AMU/CNRS) – Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme.

 

Ce jeu s’inscrit dans la démarche de valorisation du projet scientifique TEPAS – TERRITOIRE ET PATRIMOINE DU SPORT porté par la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme et la Maison des sciences de l’Homme et de la Société Sud-Est (MSH SE).

 

  • Site de référence (documents, iconographies) : https://tepas.mmsh.fr
  • Responsable la plateforme numérique : Abdelmajid Arrif
  • Responsables scientifiques du projet TEPAS : Stéphane Mourlane (MMSH) et Yvan Gastaut (MSH SE).
  • Tepas est soutenu par la Région Sud Provence Alpes-Côte d’Azur.

 

Remerciements

Le projet de jeu Matche ton sport est lauréat du Prix de l’innovation du Hackathon 2023. Nos remerciements chaleureux vont tout particulièrement à :

  • Mickaël Cubel, Marion Estavoyer, Clara Fays, Marion Mistichelli , Estelle Nakul, pour leur concours à la phase de prototypage ;
  • l’association Les Petits Débrouillards, pour l’organisation du Hackathon 2023 et du Festival des sciences ;
  • le Réseau Culture Science Sud Provence Alpes-Côte d’Azur, pour son soutien à la diffusion de la culture scientifique en région.

 

 

Matche ton sport à la Fête de la science 2023 : retour en en images

 

 

 

 

Illustration : Matche ton sport ! (logo). Création graphique Monique Nicolas, DEPIL/PSI AMU. Copyright MMSH (AMU/CNRS)
Des manuscrits entre traces et effacements
Exposition itinérante

Les manuscrits issus du Fonds Roux – plus de 700 – constituent une collection unique et exceptionnelle en Europe.

Arsène roux (1893-1971), linguiste berbérisant et arabisant, collectionneur passionné, les a collectés au cours de ses recherches consacrées au domaine des études berbères et arabes, menées au maroc.

Cette exposition privilégie l’esthétique de la physique des manuscrits : graphies, reliures, (re)couvertures, encres, pliures, pigments et chimie de la dégradation sous l’effet du temps qui passe et de ses éclats de poussière et de lumière…

Une exposition itinérante conçue et présenté à l’occasion du 20e anniversaire de la MMSH célébré en 2017 et 2018.

Conception et textes : Abdelmajid Arrif & Hassan Moukhlisse (MMSH)
Photographies : Ziad Alset

Valorisation : Sylvie Laurens

Contact : sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

Pour aller plus loin

Version virtuelle augmentée de l’exposition

 

Illustrations : Fonds Roux. Manuscrit (détail). Photographie : Ziad Alset pour la MMSH

 

 

Enfances au Yémen de 1950 à nos jours
Exposition itinérante

Cette exposition photographique, réalisée par l’IREMAM et la MMSH en 2021, valorise les fonds d’archives iconographiques sur le Yémen, dans le cadre d’études et d’actions consacrées à l’éducation et au progrès humain. Depuis, elle a fait l’objet d’une version en langue arabe, également disponible à l’itinérance, et d’un site enrichi de contenus augmentés (https://www.mmsh.fr/expos/enfances-yemen/index.html).

 

Le Yémen, pays le plus peuplé de la péninsule Arabique, en est aussi le plus jeune. Cette exposition est consacrée à ses enfants, photographiés dans différents moments de leur existence et de leurs activités.

Naître, jouer, apprendre et s’instruire, chanter, danser, travailler, s’engager, en ville comme à la campagne, en famille ou entre amis, à l’école ou dans la rue représentent des « instants photographiques » de ces temps de l’enfance.
C’est ce Yémen des enfants que cette exposition invite à regarder à partir des fonds d’archives iconographiques qui font la richesse patrimoniale exceptionnelle de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH). Ils sont issus de recherches en sciences humaines et sociales (Solange Ory, Marceau Gast, Claudie Fayein) ou bien d’actions menées par des Yéménites dans les domaines du combat national pour l’éducation et le progrès humain (Ahmad Muhammad Nu‘mân) ou du patrimoine (Fatima Al-Baydani-Alzawiya).
Nous avons convoqué, ici, leurs regards au présent comme une conjuration des affres de la guerre actuelle et de ses violences.

 

Exposition conçue et réalisée par l’IREMAM et la MMSH avec le soutien financier de la cellule de culture scientifique d’AMU.

Équipe :Vanessa Guéno et Juliette Honvault (IREMAM) ; Abdelamjid Arrif, Sylvie Laurens et Hassan Moukhlisse (MMSH).

 

 

Illustrations : 1. Atelier Enfances au Yémen, FDS 2021. Crédit : S. Laurens, CNRS ; 2. Site de l’exposition virtuelle Enfances au Yémen. Crédit MMSH.
Zambratija, bateau cousu préhistorique
Exposition itinérante

Le bateau de Zambratija (Croatie) est le plus ancien exemple de bateau entièrement cousu découvert en Méditerranée. Sa datation remonte à une période comprise entre le dernier quart du XIIe siècle av. J.-C. et le dernier quart du Xe siècle av. J.-C. Son architecture et sa construction, la technique d’assemblage des virures, ainsi que le système d’imperméabilisation de la coque, n’ont aucun équivalent dans l’espace méditerranéen. En raison de toutes ces caractéristiques architecturales, des types d’assemblage employés et de la datation, le bateau de Zambratija peut être considéré comme l’archétype d’une des traditions de construction de bateaux cousus identifiées en Adriatique.

L’exposition itinérante Zambratija, bateau cousu préhistorique relate la genèse de cette découverte effectuée et étudiée dans le cadre de plusieurs programmes de recherche du CCJ. Les travaux de l’équipe de Giulia Boetto autour de cette épave ont été distingué par le label Archéologie 2016 et 2017 de l’Académie des Inscriptions et belles-Lettres.

 

Responsable scientifique (France) : Giulia Boetto (CCJ)
Co-responsables (Croatie) : Ida Koncani Uhač (Musée archéologique de l’Istrie, AMI), Marko Uhač (Ministère de la culture, Département de Pula)

 

Valorisation version française – Coordination : Sylvie Laurens (MMSH)

La version française de l’exposition a été réalisée et présentée en avant-première en 2019 au Mucem, à l’occasion des des 80 ans du CNRS, dans le cadre de l’événement MMSH 80 ans, 80 objets. De la recherche au musée.

 

En savoir plus sur l’exposition :

https://ccj.cnrs.fr/spip.php?article2058

 

Contact : sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

Ciao Italia ! Ces immigrés italiens qui ont fait la France
Exposition itinérante (avec module Marseille italienne)

Avec l’exposition Ciao Italia !, le Musée national de l’histoire de l’immigration rendait compte pour la première fois à l’échelle nationale, de l’histoire de l’immigration italienne en France, qui reste à ce jour la plus importante. Après un accrochage au Palais de la Porte Dorée du 28 mars au 10 septembre 2017, l’exposition a été déclinée sous un format « panneaux » itinérant. L’itinérance en région Provence-Alpes Côte d’Azur a été confiée notamment à Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (service de culture scientifique), qui a enrichi l’exposition d’un module « Marseille italienne », sous la direction scientifique de Stéphane Mourlane (TELEMMe, AMU-CNRS) par ailleurs commissaire de l’exposition.

 

Dès la seconde moitié du 19e siècle et jusque dans les années 1960, les Italiens furent les étrangers les plus nombreux dans l’Hexagone à venir occuper les emplois créés par la croissance économique. Aujourd’hui célébrée, leur intégration ne se fit pourtant pas sans heurts. Entre préjugés dévalorisants et regards bienveillants, l’image de l’Italien en France se dessina sur un mode paradoxal et leurs conditions d’accueil furent difficiles. Entre méfiance et désir, violences et passions, rejet et intégration l’exposition traduit les contradictions spécifiques de l’histoire de cette immigration tout en mettant en lumière l’apport des Italiens à la société et à la culture française.

 

La version enrichie apporte un éclairage complémentaire : Marseille est en effet la première ville italienne de France jusqu’au début du XXe siècle. Près de neuf étrangers sur dix y sont italiens et si cette proportion se réduit ensuite, les Italiens demeurent majoritaires jusque dans les années 1960. Présents dans tous les secteurs d’activité, ils contribuent grandement à l’essor de l’économie marseillaise.

 

Contact : sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

 

Fiche technique de Ciao Italia

Fiche technique du module Marseille italienne

 

 

Une Maison pour la Méditerranée
Un projet architectural et scientifique

L’exposition Une maison pour la Méditerranée a été réalisée en 2018, à l’occasion des 20 ans de la MMSH.

 

Elle retrace la genèse de la conception et de la réalisation du projet architectural et scientifique de la MMSH. Après une mise en perspective générale (la MMSH est l’une des 23 maisons du réseau national des maisons de sciences de l’homme), l’exposition déroule, autour de plusieurs notions-clé liées aux usages et à l’identité scientifique, les singularités d’une architecture dédiée aux études méditerranéennes. Elle donne à voir des documents techniques inédits tels ceux relatifs au projet-concours d’architecture, les plans de 1994 et d’autres ultérieurs, des vues aériennes et photographies de diverses périodes, mais également des témoignages. L’ensemble permet d’appréhender les différentes étapes de l’histoire du bâti et de ses usagers.

L’exposition compte une quinzaine de panneaux auto-portants. Découvrez-la sous forme de livret numérique ici.

Conception et réalisation, 2018 : service communication et culture scientifique de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. Resp. Sylvie Laurens.

Réalisation de la version livret numérique, 2018 : pôle plateformes, Huma-Num, Resp. Majid Arrif.

 

La Lettre de la MMSH : présentation
Une lettre "de" et "pour" la communauté SHS (et au-delà).

La Lettre de la MMSH est un journal de format court (8 à 16 pages) qui donne la parole aux laboratoires associés de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, autour d’une thématique généralement liée à l’actualité du moment.

Pluri-annuelle, elle s’adresse à la communauté SHS et, au-delà, à tous les lecteurs curieux d’appréhender un sujet donné au prisme du regard interdisciplinaire qui caractérise notre maison dédiée aux études méditerranéennes.

LettreMMSH_numéro1

LettreMMSH_numéro2

LettreMMSH_numéro3

LettreMMSH_numéro4

Les Décrypteurs – Analyser, comprendre, informer (sur Youtube)
Chaîne Youtube de la MMSH - Diffusion réseaux sociaux-grand public

Aller sur la chaîne

Nos collections thématiques :

 

LES DÉCRYPTEURS#ÉPIDÉMIES

Jérémy FOA, historien, membre du laboratoire TELEMME de la MMSH, et maître de conférence à Aix-Marseille Université.

Gilbert BUTI est professeur émérite d’histoire à Aix-Marseille Université. Membre du laboratoire de recherche TELEMMe à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, il est spécialiste de l’histoire économique et sociale dans l’aire Méditerranéenne.

Sophie BOUFFIER est professeur d’histoire grecque à Aix-Marseille Université et membre du Centre Camille Jullian (CCJ UMR 7299, AMU/CNRS/Ministère de la culture). Elle dirige la maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH, USR 3125 AMU/CNRS).

Une vidéo de Valérie BONET et Divna SOLEIL, respectivement historienne et philologue, membres du centre Paul Albert Février-TDMAM (AMU/CNRS), laboratoire de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme.

Sylvia GIREL est sociologue. Elle est professeur des universités à Aix-Marseille Université et membre de MESOPOLHIS (AMU/CNRS) (ex LAMES), laboratoire de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme.

Alexandre GRONDEAU, géographe, membre du laboratoire TELEMMe de la MMSH, et maître de conférences à Aix-Marseille Université.

 

LES DÉCRYPTEURS#ESCLAVAGE

Hayri Gökşin ÖZKORAY est l’auteur d’une thèse sur « L’esclavage dans l’Empire ottoman (XVIe-XVIIe siècle) : fondements juridiques, réalités socio-économiques, représentations », soutenue en 2017. Il est aujourd’hui chercheur au laboratoire TELEMMe ( Aix-Marseille Université / CNRS).

Paulin ISMARD, spécialiste d’histoire de la Grèce ancienne, est professeur d’histoire grecque à Aix-Marseille Université et membre du Centre Camille Jullian (CCJ, AMU/CNRS/Ministère de la Culture), à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. Il est l’auteur de nombreux travaux et ouvrages sur le thème de l’esclavage, notamment » La cité et ses esclaves » (Seuil, 2019). Il a dirigé l’ouvrage collectif » Les mondes de l’esclavage » (Le Seuil, 2021).

 

QUEL(S) MÉTIER(S) APRÈS MA THÈSE ?

Hélène BOTCAZOU, archéologue et plongeuse spécialisée en architecture navale, témoigne de son parcours universitaire et professionnel (Ecole doctorale ED355 Espaces Cultures Sociétés, Aix-Marseille Université) de la thèse CIFRE au recrutement qui en découla tout naturellement dans le bureau d’études Ipso Facto où elle est désormais chargé d’études et de recherches. » Quel(s)métier(s) après ma thèse ? » est une collection hors série des » Décrypteurs ». Elle est produite par la MMSH (AMU/CNRS), en collaboration avec l’École Doctorale 355 (AMU).

Emilia CODRON entre dans la vie professionnelle après un master en économie sociale et solidaire puis se rapproche d’une une pépinière d’entreprise. Elle est ensuite recrutée dans un centre social. Parallèlement, elle entreprend une thèse …

A la suite d’un doctorat et de plusieurs expériences dans le secteur public, Lionel KIEFFER travaille désormais dans le secteur privé. Il raconte son parcours.

 

FABRIQUES DE LA CONNAISSANCE *

Sudorama, fruit d’une collaboration entre l’Ina, le laboratoire de recherche TELEMMe et la Région Sud, retrace l’histoire et la culture du territoire à partir de plus de cinq cent vidéos depuis les années trente, sur des thèmes variés. Les archives de la télévision donnent à voir et à entendre les modes de représentation d’une époque. Les historiens, par leur décryptage, apportent un précieux éclairage à ces ressources et des clés de compréhension de la société. Répondant à une forte ambition didactique et pédagogique, Sudorama propose des parcours thématiques accessible à tous ainsi qu’une plateforme spécifique à destination du monde scolaire. Sophie GÉBEIL et Stéphane MOURLANE sont maîtres de conférences en histoire contemporaine à Aix-Marseille Université et membres du laboratoire TELEMMe, au sein de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. Mireille Maurice est déléguée régionale INA Méditerranée.

 

 

 

 

 

Cinumed : Cité numérique de la Méditerranée
Plateforme

Une plateforme pour la mise en commun et le partage des savoirs dans le domaine des études méditerranéennes en sciences humaines et sociales.
Cinumed est une plateforme technologique ancrée dans le domaine des Humanités numériques et un portail de fédération et de publication de contenus multimédias dans le domaine des études méditerranéennes en SHS. Elle agrège des sources de contenus numériques interdisciplinaires issus des activités de recherche, d’édition et de documentation. Périodiques, imprimés, iconographie, fonds patrimoniaux, contenus audiovisuels, cartographie… enrichissent ce portail de plus de 40 000 data fédérées et structurées par un traitement taxonomique commun.
Conçue et réalisée par le service Humanités numériques (UAR 3125-MMSH), elle s’inscrit dans le mouvement de la Science ouverte dans un plus grand respect des principes FAIR (Facile à trouver, Accessible, Interopérable, Réutilisable).
La réalisation de la Cité numérique de la Méditerranée a bénéficié d’une aide du gouvernement français au titre du Programme Investissements d’Avenir, Initiative d’Excellence d’Aix-Marseille Université — A*MIDEX.

DicoMed – Une édition numérique du Dictionnaire de la Méditerranée
Publication numérique

Le Dictionnaire de la Méditerranée se propose de rendre compte des récents travaux consacrés aux savoirs, aux territoires, aux mémoires, aux figures emblématiques et aux pratiques d’une aire d’une exceptionnelle richesse. Interdisciplinaire, il dresse l’état des lieux des connaissances sur la Méditerranée dans son cadre spatial et culturel, dont il explore toutes les facettes, depuis les filiations partagées jusqu’aux fractures réitérées.
Plateforme et édition numérique réalisées dans le cadre de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed). Accès intégral et gratuit.

e-Médiathèque – MMSH
Bibliothèque numérique patrimoniale

Une bibliothèque numérique multilingue.
e-Médiathèque, bibliothèque numérique multilingue (français, arabe, berbère…) et pluridisciplinaire, numérise, valorise des fonds patrimoniaux libres de droits – conservés et gérés par la Médiathèque – issus des collections des laboratoires de la MMSH et des archives des chercheurs (imprimés, manuscrits, archives, iconographie…).
Domaines couverts : droit, linguistique, ethnologie, histoire sociale et religieuse, architecture, traditions orales…
L’équipe du projet associe deux services de l’UAR 3125-MMSH : Médiathèque et Humanités numériques.

Une réalisation de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed).

Mediamed : Ressources multimédia en sciences humaines sur la Méditerranée
Plateforme de diffusion multimedia (vidéo, audio)

Une plateforme pour la diffusion des ressources multimedia (vidéo, audio) dans le domaine des études méditerranéennes en sciences humaines et sociales.
Mediamed est un bouquet de ressources multimédia en SHS sur la Méditerranée organisé sous forme de chaînes thématiques et éditoriales. Chaque chaîne regroupe des ressources multimedia (vidéo, audio), accessibles en ligne, issues des activités et des projets scientifiques menés au sein de la MMSH et/ou en collaboration avec des partenaires euroméditerranéens.
Mediamed intègre des ressources diverses : conférences, rencontres, colloques, documentaires, créations multimedia…
Une réalisation de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed) labellisée par le GIS RnMSH.

TEPAS : Territoires et patrimoine du sport en région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Plateforme

TEPAS est une plateforme dédiée à la publication et à la valorisation des ressources multimédias documentaires et archivistiques en lien avec le patrimoine du sport dans la région PACA.
Ces notices sont enrichies d’archives qui donnent à voir l’évolution des pratiques physiques et l’élaboration d’une culture sportive où se mêlent enjeux sociaux, économiques et politiques.
Tepas permet de cheminer à travers les sites du patrimoine sportif en ouvrant à chaque étape une fenêtre sur la connaissance du territoire.
Une réalisation de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed) en partenariat avec la MSH de Nice et Région Sud PACA.

Partenaires institutionnels

Région Sud Provence Alpes-Côte d’Azur / Connaissance du territoire ; Département du Var ; Département des Bouches-du-Rhône ; Département des Alpes Maritimes ; Ina ; RnMSH ; Archives départementales des Alpes de Haute-Provence ; Association Histoire, patrimoine, Sport.

Facebook / Twitter

Enfances au Yémen de 1950 à nos jours
Exposition virtuelle

Une exposition virtuelle augmentée dédiée à la valorisation des fonds patrimoniaux (archives) de la MMSH issues de recherches scientifiques sur le Yémen.
C’est ce Yémen des enfants que cette exposition invite à regarder à partir des fonds d’archives iconographiques qui font la richesse patrimoniale exceptionnelle de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH). Ils sont issus de recherches en sciences humaines et sociales (Solange Ory, Marceau Gast, Claudie Fayein) ou bien d’actions menées par des Yéménites dans les domaines du combat national pour l’éducation et le progrès humain (Ahmad Muhammad Nu‘mân) ou du patrimoine (Fatima Al-Baydani-Alzawiya).
Une réalisation de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed).

Jeu de l’Oie : histoire et métamorphoses
Exposition virtuelle

Une exposition virtuelle augmentée réalisée dans le cadre du Festival Jeu de l’oie (Les sciences de la société et des arts dans la cité) organisé par Aix-Marseille Université du 9 mai au 22 juin 2019.
L’exposition « Jeu de l’oie » propose 5 parcours pour en découvrir les différentes facettes.
1- poser les grands jalons de ses 450 ans d’histoire, jusqu’à ses avatars les plus contemporains.
2- présenter la longue durée des représentations sociales occidentales
3- présenter les fonctions dont le jeu de l’oie a été investi.
4- aborder le jeu comme un artéfact de papier, témoin des révolutions techniques de la production des images.
5- présenter les mutations contemporaines du jeu de l’oie.
Une réalisation de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed).

 

Contact : abdelmajid.arrif[at]univ-amu.fr

L’atelier méditerranéen
Collection MMSH

L’atelier méditerranéen réunit des approches pluridisciplinaires sur le monde méditerranéen. L’Atelier, comme son nom l’indique, dans son sens riche et entier, invite à considérer la Méditerranée comme un laboratoire pour penser les dynamiques politiques, sociales, économiques, culturelles et environnementales, dans des temporalités variées et dans son articulation avec d’autres espaces. Il propose des synthèses mais aussi des essais donnant à voir les échafaudages, les matériaux et les outils des chercheurs et chercheuses qui travaillent sur cet espace.

Directrice : Emmanuelle Chapron
Editrice : Abigaël Pesses

  • Comité éditorial ici
  • Publier dans une collection de la MMSH ici
  • Recommandations aux auteurices collection Atelier Méditerranéen ici
  • Titres des ouvrages parus ici

 

 

MiMed « Migrations Méditerranée »
Collection MMSH

La collection MiMed, coéditée avec les Éditions Le Cavalier Bleu, propose une lecture scientifique et accessible des migrations, si souvent au cœur de débats passionnés. L’approche par les sciences sociales, dans une perspective pluridisciplinaire, entend éclairer les dynamiques migratoires, les déracinements, les ancrages, les circulations et les liens transnationaux qui fabriquent la Méditerranée, en son sein ainsi que dans sa relation à d’autres espaces, tant dans le monde contemporain que dans un passé plus ou moins lointain.
Directeur de la collection : Stéphane Mourlane (TELEMMe)
Éditrice : Abigaël Pesses (MMSH)

  • Comité éditorial ici
  • Publier dans une collection de la MMSH ici
  • Recommandations aux auteurices collection MIMED ici

 

Parcours méditerranéens
Collection MMSH

Si « la Méditerranée est telle que la font les hommes », selon une formule de Fernand Braudel, cette collection, coéditée avec les Éditions Parenthèses, s’intéresse aux parcours biographiques et aux échanges de savoirs qui ont contribué à donner forme et contenu à cet espace, et y inscrire des territorialités. Dans le sillon de cette trajectoire, et en résonance avec les débats du présent, la collection amorce un tournant vers la pluridisciplinarité et se recentre sur les thématiques liées aux paysages, aux villes et architectures, ainsi qu’aux rapports entre sociétés et environnements.
Directeur de collection : Dionigi Albera (IDEMEC)
Éditrice : Abigaël Pesses (MMSH)

Archives marocaines (1904-1933)
Cinumed - Revues électroniques

1ère publication de la Mission scientifique du Maroc fondée en 1904 par M. A. Le Chatelier soutenu par le ministère de l’Instruction publique. Elle a bénéficié des rapports et des documents du Service des renseignements et des missions de collecte de documentation.

Une réalisation de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed).

Histoires de sport. Marseille et sa région
Exposition itinérante

Cette exposition itinérante a été conçue à partir de l’exposition labellisée « Marseille-Provence 2017 Capitale européenne du sport » (3 février-29 avril 2017, Archives départementales des Bouches- du-Rhône à Marseille, en partenariat avec : les Archives municipales de Marseille – TELEMMe (AMU / CNRS) – Ina Méditerranée – Musée national du sport).

Commissaire scientifique : Stéphane Mourlane

Réalisée dans le cadre des 20 ans de la MMSH, elle a été présentée dans nos murs à cette occasion puis proposé à l’itinérance.

Le sport n’est pas qu’une pratique, il est aussi discours, images et représentations. Cette culture sportive trouve son origine parmi les élites britanniques au milieu du XIXe siècle, avant d’essaimer à travers le monde. Terre de brassage, Marseille et sa région font bon accueil à cette mode d’outre-Manche. La greffe prend d’autant mieux que le territoire s’y prête, ainsi que l’ancrage dans la culture méridionale des jeux traditionnels dont certains sont appelés à devenir des sports emblématiques de la Provence. Les vertus supposées du sport (éducatives, civiques, …) se diffusent au sein de tous les milieux sociaux. La démocratisation, la féminisation et la diversification des pratiques font du sport le loisir du XXe siècle. Les stades deviennent le théâtre des émotions suscitées lors des compétitions par les champions dont les médias rapportent les exploits. Les histoires de sports forgent des mythes mais racontent aussi l’Histoire. Tel était le propos de l’exposition qui s’est tenue du 3 février au 29 avril 2017 aux Archives départementales des Bouches-du- Rhône à Marseille, à l’occasion de « Marseille-Provence 2017, Capitale européenne du sport » (partenariat Archives municipales de Marseille – TELEMME – Ina Méditerranée – Musée national du sport).

  • Accueillez l’exposition gratuitement dans votre structure sous la forme de quinze panneaux auto-portants.
  • Découvrez-la au format numérique ici

 

 

Exposition itinérante réalisée par TELEMMe et le service culture scientifique de la MMSH, avec le soutien de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Commissaire scientifique : Stéphane Mourlane, Maître de conférences en histoire contemporaine (AMU, CNRS, TELEMMe)

Valorisation : Sylvie Laurens (responsable de la communication et de la culture scientifique, MMSH)

Valorisation numérique (livret) : Abdelmajid Arrif (responsable Humanités numériques, MMSH)

Reproductions photographiques : Ateliers photographiques des Archives départementales des Bouches-du-Rhône
Remerciements : Archives départementales des Bouches-du- Rhône – Archives municipales de Marseille – Bibliothèques de Marseille (BMVR) – Cercle des Nageurs de Marseille – Daniel Costantini – La Provence – Musée d’histoire de Marseille.
Design graphique : jean-Paul d’Alife, UUS Studio.

Contact : sylvie.laurens[at]univ-amu.fr

 

Archives Berbères (1915-1919)
Cinumed - Revues électroniques

Fondées et publiée par le Comité d’études berbères (Rabat), les Archives Berbères sont consacrées à l’étude des mœurs, des arts, des institutions et des dialectes des populations berbères du Maroc.
Une réalisation dans le cadre de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed).

AAN | Annuaire de l’Afrique du Nord (1962-2003)
Cinumed - Revues électroniques

L’Annuaire de l’Afrique du Nord a été créé en 1962 par des spécialistes du Maghreb qui ont voulu mettre à profit leur expérience et la documentation accumulée depuis la fondation du Centre d’Études Nord-Africaines en 1958 (aujourd’hui l’IREMAM).
Couvrant pour le Maghreb les questions relatives aux sciences humaines et plus particulièrement à la science politique, l’histoire, la géographie, l’économie et la sociologie, l’Annuaire est réalisé en France avec le concours des chercheurs de la rive sud de la Méditerranée.
Une réalisation de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed).

Atlas archéologique de la Tunisie
Cinumed - Publication électronique

Une édition numérique de l’Atlas archéologique de la Tunisie accessible en texte intégral reconnu (OCR), indexé et enrichi de plans, de figures et d’illustrations. L’Atlas présente 60 sites et 60 cartes au 1/50000e accompagnées de notes archéologiques.
Cette réalisation de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed) est issue du partenariat entre l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC) et la MMMSH (UAR 3125) dans le cadre du LabexMed, PIA, Initiative d’Excellence d’Aix-Marseille Université – A*MIDEX.

BEST | Bulletin économique et social de la Tunisie
Cinumed - Revues électroniques

Bulletin édité par la direction de l’Information de la Résidence générale de France à Tunis.
• un observatoire économique et social de la Tunisie.
• une documentation variée : tableaux statistiques, cartographie, articles, documentation, comptes-rendus, iconographie…
• des domaines variés : politique, histoire, agriculture, villes, enseignement, vie sociale, vie culturelle, économie…
• pluridisciplinaire : économie, sociologie, géographie, histoire, agronomie…
Une publication numérique issue du partenariat entre la MMSH et l’IRMC.

Une réalisation dans le cadre de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed)

BESM | Bulletin économique et social du Maroc (1933-1987)
Cinumed - Revues électroniques

Plus qu’une revue académique, le BESM se voulait dès son premier numéro en 1933 un « inventaire » et un observatoire du Maroc moderne.
Le BESM occupe une place particulière dans le champ éditorial marocain en SHS. Né pendant le Protectorat français au Maroc, il continuera après l’Indépendance jusqu’à aujourd’hui. C’est l’espace éditorial par excellence de la production scientifique marocaine dans les domaines de la sociologie, de l’anthropologie, de la géographie et des sciences économiques.
La MMSH et la BNRM s’associent pour la réédition du BESM sous forme de revue électronique.

Une réalisation de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed).

Faire Savoirs. Sciences humaines et sociales en région PACA
Cinumed - Revues électroniques

Éditée par l’association AMARES-Association méditerranéenne d’animation, de rencontres et d’échanges scientifiques en SHS.
Faire Savoirs, revue de recherche et de débats, se définit à la fois comme un prolongement des activités de recherche et d’enseignement en SHS développées en région PACA, et comme un vecteur régional d’échanges et de dialogue entre le monde de la recherche et la société.
Cette réalisation de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed) est issue du partenariat avec l’Association AMARES pour assurer l’archive de la revue qui a cessé de paraître.

Revue Mediterraneans / Méditerranéennes Ideas – New Writing – Images
Cinumed - Revues électroniques

Fondée en 1992, Mediterraneans/Méditerranéennes est une revue littéraire bilingue (français/anglais). Composée de textes inédits ou traduits, elle explore et laisse s’exprimer la variété des peuples et des cultures méditerranéennes à travers : – récits, témoignages, poésie, reportages, entretiens, nouvelles, analyses, lettres, extraits de romans, photographies, reproductions d’œuvres d’art plastique.
Une réalisation de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed).

Provence historique
Cinumed - Revues électroniques

Provence historique couvre l’ensemble des périodes historiques, et diffuse des articles concernant l’histoire, l’histoire de l’art, l’archéologie, l’histoire du droit, la géographie, l’ethnologie et l’histoire littéraire, dans le cadre méditerranéen. Elle se veut « une revue d’érudition consacrée à l’histoire régionale ».
Une réalisation dans le cadre de la cité numérique en collaboration avec la Médiathèque de la MMSH et en partenariat avec la Fédération historique de Provence.
En 2022, est décidée sa reconstruction sur le portail Persée.

Uneréalisation de la Cité numérique de la Méditerranée (Cinumed) en collaboration avec la Médiathèque SHS de la MMSH et TELEMMe – Temps, espaces, langages, Europe méridionale, Méditerranée.